Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 14:29

ouattara faché« Aucun crime ne restera impuni », a martelé, le 12 mai 2011, Alassane Ouattara lors de la cérémonie officielle marquant le debut des trois jours de deuil national qu`il a décrété en hommage aux victimes de la crise post électorale. Le chef de l`Etat a en effet, réaffirmé qu`il mettra tout en oeuvre pour que les auteurs de tous ces crimes soient sanctionnés. «La Commission dialogue, vérité et réconciliation qui verra le jour bientôt, permettra à toute la nation de comprendre, de situer les responsabilités et de pouvoir pardonner », a-t-il souligné. D`une voix grave, le chef de l`Etat s`est voulu ferme, souhaitant que pendant ces trois jours de prière et de recueillement, chacun fasse son examen de conscience afin que tous les Ivoiriens aboutissent à la conclusion commune: «Plus jamais cela dans ce beau pays ». Alassane Ouattara pense que tous « les rescapés » ont le devoir de se souvenir des personnes qui n`ont pas survecu
à cette crise. Au nom de la nation, le président Ouattara s`est incliné devant la mémoire des disparus. Puis, il a présenté ses condoléances aux orphelins, veufs et veuves et à toutes les personnes affectées par ce conflit. Aux blessés, Ouattara a traduit sa compassion et souhaité un prompt rétablissement. Le président de la République a, par ailleurs, annoncé que le 12 mai sera institué journée nationale des martyrs pour que « la Côte d`Ivoire n`oublie jamais », ces hommes, femmes et enfants de toutes les ethnies, régions et religions qui ont perdu la vie pendant cette crise.

Sobriété et...

Serment_President_0652.jpgCette cérémonie marquant le lancement des trois jours de deuil national décreté par le chef de l`Etat s`est voulue sobre. Le silence et le recueillement étaient de mise hier, au palais présidentiel. Une seule adresse, celle du président Ouattara. Juste après, la sonnerie aux morts suivie de l`observation d`une minute de silence. L`hymne national a alors été exécuté et le drapeau a été mis en berne. Une manifestation purement militaire qui marque l`hommage de la nation à ceux qui sont tombés à l`occasion de la crise post électorale. Une section des éléments des ex- Forces armées des forces nouvelles (Fafn) venue de Bouaké, deux peletons de la gendarmerie nationale, deux sections des éleves officiers d`actives (de la deuxième années) et la musique de la gendarmerie nationale ont accompagné le drapeau national et sa garde. De même, toute la hiérachie militaire était au rendez-vous, chapeautée par le général de corps d`armée
Philippe Mangou assisté du général de brigarde Soumaïla Bakayoko. Etaient très en vue, les commandants Touré Hervé alias Vétcho, Chérif Ousmane, Koné Zakaria et Morou Ouattara. Au plan civil, l`absence des présidents Mamadou Koulibaly (de l`Assemblée nationale) et Paul Yao N`Dré (du Conseil constitutionnel) a été remarquée. Ces présidents d`institutions sont repartis à Accra aussitôt achevée la prestation de serment du président Ouattara, le 6 mai, ont expliqué des sources.

...Emotions

Une cérémonie pleine d`émotion, a laissé entendre pour sa part, l`ancien Premier ministre Charles Konan Banny, annoncé président de la commission Dialogue, vérité et réconciliation, interrogé au terme de la manifestation. Pour Youssouf Bakayoko président de la Commission électorale indépendante, l`hommage aux martyrs est important. « Parce qu`il vise à saluer la mémoire de ceux qui nous ont quittés, à exprimer la solidarité du peuple ivoirien et à montrer les dispositions prises par les uns et les autres pour que plus jamais cela ne se reproduise. C`est un élément important de renforcement des relations entre Ivoiriens », a-t-il soutenu. Notons que dans le cadre de cet hommage aux martyrs, des prières inter religieuses seront dites à l’hôtel communal à Cocody, cet après-midi. Demain, samedi, des prières et le recueillement dans les mosquées, temples et églises des communes d’Abidjan et sur toute l’étendue du territoire national sont également prévus.

Jonas BAIKEH

Source: Soir Info

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour


 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Abidjan News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche