Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 12:49

mabri.jpgL’ex-Président ivoirien, Laurent Gbagbo avait prédit un western à la sortie définitive de la crise ivoirienne. Le peuple vit le film. Le ministre du Plan et de Développement, Dr. Albert Toikeusse Mabri, récemment l’invité de l’émission Etat de Droit, sur TCI animée par le confrère Aka Sayé Lazare revient sur quelques évènements qui ont marqué la crise et s’indigne. Nous vous en proposons quelques grandes lignes qui cadrent avec l’actualité du moment.

Le RHDP (Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix) attache du prix à tous les actes qu’il pose. Les différents leaders de ce rassemblement ont souvent avalé les couleuvres du Président, Laurent Gbagbo sortant allant jusqu’à l’humiliation au nom de la paix. "Nous sommes arrivés à cinq ans supplémentaires parce que justement, chaque fois il fallait s’assurer qu’il (Ndlr : Laurent Gbagbo) est d’accord avant que nous puissions avancer", a révélé le ministre du Plan  et de Développement, Dr Albert Toikeusse Mabri. Notamment, pour les audiences foraines, le listing électoral provisoire, le listing électoral définitif, le schéma d’organisation des élections, le plan de sécurisation des élections etc."Et tous ces sacrifices ont été faits et acceptés par l’opposition que nous étions parce que justement, nous  (Ndlr : les leaders du Rhdp) attachons du prix à la paix. Nous nous sommes dits, tous les sacrifices qui peuvent être faits pour conduire la Côte d’Ivoire à la paix mérite de les créer et nous l’avons fait", a-t-il indiqué.

En revanche, a-t-il souligné, "la gestion des ressources de l’Etat de Côte d’Ivoire se faisait au détriment de toutes les règles". Et de simples citoyens, comme Blé Goudé exerçait des pouvoirs sur des autorités comme des Préfets, Sous-préfet, des Généraux de l’armée, des Directeurs Généraux, des membres de Gouvernement etc.

Concernant le temps que gagne le Président sortant, Laurent Gbagbo à confisquer le pouvoir qu’il usurpe depuis le 28 novembre 2010 et qui sombre l’avenir de la Côte d’Ivoire et de ses habitants dans le chao, Dr Albert Toikeusse Mabri précise :"cela n’est pas en train de conforter son pouvoir. Ce temps est en train de l’exposer, le fragiliser. Si cela continue, c’est vrai que la situation des Ivoiriens va s’empirer mais, je vous fais la promesse qu’il va se trouver dans une situation désastreuse. Et comme le disait le Président Alassane Ouattara, il ne sera pas cueilli comme un fruit mur mais il va tomber un fruit pourri, nauséabonde. Ne souhaitons pas cela pour la Côte d’Ivoire parce que l’odeur va se répandre sur l’ensemble du territoire. Nous avons déjà vécu les déchets toxiques et biens d’autres choses, nous n’avons pas besoin d’un fruit pourri qui s’appelle Laurent Gbagbo qui va nous mettre dans un situation sanitaire désastreuse". Non sans indiquer que rapidement les Ivoiriens "arrivent à la fin du film". "Quand on avance à la fin du film il y a beaucoup de morts et c’est ce qu’il est en train de faire. Tuer ces concitoyens sans raison mais, je voudrais dire que Dieu veille et il nous aidera à ramener la paix en Côte d’Ivoire et à faire en sorte que les Ivoiriens se retrouvent entre eux, s’acceptent entre eux et décident de construire une Nation forte".

Tout comme le Premier ministre, Guillaume Soro le Ministre Albert Toikeusse Mabri ne croit pas au panel.

Pour lui, le Premier ministre, Guillaume Soro a dit  qu’il ne croyait pas au panel des cinq chefs d’Etat parce que certains chefs d’Etat ne comprenaient que la CEDEAO ait pris la décision de recourir à la force légitime. Après tant de médiations et plus de deux mois d’impasse, il n’était plus question de regarder les Ivoiriens souffrir. Avec des femmes violées, des familles dans lesquelles on fait des enlèvements chaque nuit. D’où, à l’en croire, la raison pour laquelle la force légitime a été brandie. "En fait, il parait que l’homme aime la force et il serait redoutable devant l’affrontement mais, je voudrais dire que le lion est en train de perdre tous ses crocs et que nous allons nous retrouver avec un homme totalement affaibli et sans défense. Mais ce sera la Côte d’Ivoire qui perdra et nous ne souhaitons pas cela ! Le Premier ministre n’a pas tort".

La présence de Blaise Compaoré qui a inquiété le camp Gbagbo

La présence du médiateur de la crise ivoirienne, le Président du Faso, Blaise Compaoré, au sein des cinq chefs d’Etat qui devaient se rendre en Côte d’Ivoire a suscité des remous au sein de Lmp (La majorité présidentielle). Il faut préciser qu’il n’est plus venu. Toutefois, précise docteur Toikeusse, le clan Gbagbo a ses raisons puisque pendant trois ans il a géré le dossier ivoirien avec satisfecit de Laurent Gbagbo. "Nous avons vu ici, l’hommage qui lui a été rendu jusqu’à Mama (village natal de Gbagbo). Le Président Blaise Compaoré qui a présidé les deux derniers CPC". Notamment le Cpc (Cadre permanent de concertation) de Ouagadougou qui a permis d’arrêter le schéma de l’après élection ; donc, du sort réservé à chacun d’eux y compris le Premier ministre, Guillaume Soro et celui de la veille du scrutin du 2nd tour de la présidentielle au cours duquel le Président Compaoré est arrivé en pleine annonce de couvre feu, il est intervenu la certitude lui a été garantie qu’il n y aura pas de couvre feu. "Mais malheureusement cela n’a pas été levé. C’est un autre acte du boulanger (le petit nom de Gbagbo) parmi tant d’autres que le Président Compaoré a dans son répertoire qu’on a peut-être peur qu’il vienne déballer. Mais, de toute façon les autres chefs d’Etat sont informés", a-t-il conclu.

Que peut-on attendre d’un chef d’Etat qui dit une chose aujourd’hui devant le monde entier, le tout relayé par la presse et le lendemain son contraire. Si ce n’est de la méchanceté, la haine pour son peuple. Une simple phrase du Dr. Kakou Guikahué de la même région que lui achève de convaincre sur ce point. "Gbagbo reconnait qu’il a perdu puisqu’il le dit au village et étant donné que nous sommes de la même région, nous avons le retour. Mais, il dit qu’il refuse de quitter le pouvoir". Voici qui est clair comme l’eau de roche.

Pour ceux qui chercheraient encore des solutions de la crise ivoirienne dans des eaux troubles à travers des panels et autres choses, il faut le dire, Gbagbo Laurent aime pas la Côte d’Ivoire et ses populations. Tant Laurent Gbagbo est mondialement reconnu comme l’unité principale de la roublardise, du mensonge et des coups bas. Et plus de soixantaine de jours après, les Ivoiriens sont sous le choc d’un dictateur qui a encore le soutien de pseudo Fds-Ci. Mais, il y a espoir. "La terre promise comme le disait Félix Houphouët Boigny est un chemin parsemé d’embuches. Pour y parvenir les jeunes générations attendent de voir une Côte d’Ivoire de démocratie affichée, affirmée dont s’imprègne chacun de nous", a conclu le ministre du Plan et de Développement, Albert Toikeusse Mabri.

  

Yapi Yapo Leguide

 

SETH KOKO

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Abidjan News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche