Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 13:25

Abidjan, 19 sept (AIP) – Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, en prélude aux assemblées annuelles du groupe de la Banque mondiale qui s’ouvrent mardi à Washington (USA), s’est prononcé en faveur de mutations profondes au sein l’institution.

Dans une adresse publiée le14 septembre, il a invité les pays développés à "démocratiser le développement", à "moderniser le multilatéralisme", pour mieux prendre en compte les mutations économiques qui caractérisent le monde actuel.

Pour le président de la Banque mondiale, il faut abandonner certains concepts du passées, le langage de l’ancienne hiérarchie. "Cela veut dire que nous devons modifier nos conceptions passées et cesser d’apposer des étiquettes restrictives, mais non renier notre engagement envers le multilatéralisme", s’est-il justifié, tout en dénonçant les terminologies, telles "le Premier monde" et "le tiers-monde", le "Nord" et le "sud", etc.

M. Zoellick a fait observer que "les pays en développement ne sont par ailleurs plus uniquement des bénéficiaires de l’aide. Ils en sont également la source. En 2008, les nouveaux bailleurs émergents ont contribué entre 12 et 15 milliards de dollars à l’aide au développement, soit entre 10 et 15 % du montant provenant des pays développés donateurs traditionnels et ce chiffre est probablement une estimation prudente".

Pour Robert Zoellick, il convient également de forger un nouveau contrat social fondé sur la responsabilité. Il appelle à un système multilatéral reflétant mieux les réalités économiques actuelles, mieux fondé sur le principe de la responsabilité des parties prenantes, mieux relié aux réseaux du secteur privé et de la société civile, plus déterminé à rechercher des solutions concrètes aux problèmes et à innover.

Selon lui, il s’agit de l’émergence d’une "nouvelle normalité", un nouveau monde où les économies montantes deviendront membres de nouveaux réseaux de pays, d’institutions internationales, de la société civile et du secteur privé dans des combinaisons diverses et sous des formes différentes. Ces nouveaux réseaux prendront la place des anciennes hiérarchies.

Il s’agira aussi de reconnaître que l’emploi est bien plus qu’un produit dérivé de la croissance, et de comprendre comment il peut contribuer à la fois à relever les conditions de vie, accroître la productivité, promouvoir des transformations sociales positives et renforcer la cohésion sociale.

M. Zoellick préconise d’intégrer ces changements dans un multilatéralisme modernisé et redynamisé pour créer une nouvelle économie mondiale . Il prône en outre l’égalité des genres qu’il présente comme un atout pour l’économie.


La Banque a décaissé 65 milliards de dollars au cours des cinq dernières années pour promouvoir l’éducation des filles, la santé des femmes et l’accès de ces dernières au crédit, à la terre, aux services agricoles, à l’emploi et aux infrastructures.

"Si les pays ne veulent pas collaborer avec nous pour réduire les disparités entre les hommes et les femmes, nous chercherons d’autres moyens de faire progresser notre programme d’action, par le biais de dialogues, dans le cadre de partenariats et en tablant sur l’exemple d’autres pays en développement", a-t-il insisté.

"Nous devons penser avec notre temps à tirer les leçons des intrépides partisans du multilatéralisme de Bretton Woods, à déterminer en quoi les circonstances actuelles sont différentes et agir dans le but de préparer l’avenir. Il est temps de rattraper le retard que nous avons pris, temps d’assumer nos responsabilités, temps de créer l’avenir et non de regretter une époque révolue", a-t-il conclu.
(AIP)

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour  

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche