Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 17:16

Ha, nous comprenons maintenant pourquoi un bon nombre de leaders d'opinion camerounais s’intéressaient avec autant d’énergie à la question politique ivoirienne, qu'à celle du Cameroun. Ces Camerounais n’essayent même pas de bousculer le président Biya qui est au pouvoir depuis 29 ans, 7 mois, mais c’est la Côte d’Ivoire qui est devenue leur priorité de démocratie.

Nous souhaitons que Mme Beyala se taise désormais sur les sujets ivoiriens dont elle ne connait pas les réelles origines. Après vérification, Nous venons aussi d’avoir la certitude que cette dame a réellement participé au pillage des caisses de notre pays sous le régime du président Gbagbo. Nous sommes extrêmement choqués de découvrir ce forfait de dame Beyala. En pleine crise post-électorale, pendant que les ivoiriens mordaient la poussière, Mme Beyala et Mme Ehouman Bertine, fille de Simone Gbagbo, et Directrice de la Compagnie Ivoirienne de Crédit et d’Epargne (CICE) se partageaient le butin!... Et après, on nous servait cette dame sur les plateaux Télé, à créer le désordre dans le processus de sortie de crise.

Maintenant, elle va devoir communiquer les bordereaux de distribution et de recette de ses ouvrages à la justice, enfin de prouver que ses ouvrages lui rapportent autant d’argent, et à une telle vitesse aussi bien en Côte d’Ivoire qu’en Europe et dans les autres pays africains. Ce qui en notre connaissance n’est pas les cas. Pourquoi est-ce que cela s’est donc produit qu’en Côte d’Ivoire ? La justice Ivoirienne lu reproche d’avoir reçu 49.941.830 Fcfa le 14 décembre 2010, 6.697.044 Fcfa le 15 décembre 2010, 39.692.264 Fcfa et 39.692.264 Fcfa le 17 décembre 2010. Et de surcroit dans une transaction entre elle et la fille de l’ex chef de l’Etat.

D’après les notes officielles, c’est la somme totale de 134.471.185 Fcfa, soit 205.000 Euros qui a été viré à Calixthe Beyala au détriment du contribuable ivoirien. Et ceci dans un contexte politique, militaire, économique et social complètement dégradé, au mois de décembre 2010.

Nous comprenons donc pourquoi Mme Beyala défendait la cause de l’ex-président, à s’égosiller.
Interrogée le week end dernier par la presse, Mme Beyala, au lieu de répondre si oui ou non elle a reçu ces sommes, la désormais panafricaniste d’affaires a tout esquivé. Elle a plutôt préféré s’accrocher au fait que ce serait le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui chercherait à se venger. « J’ai fait beaucoup de mal à Ouattara, dit-elle, qui dit que je suis en train d’organiser la révolution contre lui. Ouattara dit que je vais organiser les Ivoiriens pour le renverser, alors que je n’en ai pas les moyens. Donc, il me cherche les poux sur la tête. Il veut se venger… » Dame Beyala s’étonne également qu'un état comme la Côte Ivoire, lance un mandat d'arrêt internationale pour une somme, dit-elle, aussi ridicule que 205 000 euros de droits d’auteur.

Et bien nous disons à dame Beyala qu’en France où elle vie, l’Etat engage même la justice pour encaisser des sommes de 35, 85, à 150 euros etc liées à des contraventions de stationnement gênant. Ceci pour juste faire respecter la loi et la justice de ce pays. Alors pour 205 000 euros soit 134.471.185 Fcfa, si il est avéré que cette sommes a été perçu de façon frauduleuse, l’ACSCI encourage l’Etat Ivoirien à poursuivre jusqu’au bout.

Ceci dit, que Mme Beyala note que cet argent devra être restitué à notre pays et que le contribuable ivoirien usera de tous ses droits afin que justice soit faite. Voici donc une dame qui se dit défenseur des droits des africains mais qui en réalité est une marchande politique dans la regrettables crise ivoirienne. Eh bien maintenant, la boutique Ivoire-Beyala est fermée en Côte d’Ivoire.

Bonne semaine à tous et à toutes.
logo officiel ACSCIPour une société civile Républicaine, Unie et Travailleuse,
l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI)

Le bureau de Côte d'Ivoire

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans ACSCI
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche