Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 12:59

Dans le cadre de ses sorties de prise de contact avec ses compatriotes vivant en Côte d’Ivoire, le nouvel Ambassadeur Justin Koutaba a rencontré le samedi 14 janvier dernier, la communauté burkinabè relevant de la juridiction du consulat général de Bouaké qui couvre les deux tiers du territoire ivoirien. Le diplomate burkinabè s’y est rendu pour s’imprégner des réalités que vivent ses compatriotes, écouter leurs préoccupations et envisager avec eux des pistes de solutions.

Tracasseries routières, questions foncières, surcharges des cars de transport, insécurité des biens et des personnes sur les axes routiers, organisation de la communauté… telles sont pour l’essentiel, les préoccupations majeures des burkinabè vivant dans les localités du centre-ouest, de l’ouest, du centre, du nord et du nord- est et une partie du sud du pays, relevant de la juridiction consulaire de Bouaké. Ces différentes préoccupations ont été exposées à l’Ambassadeur Justin Koutaba, aussi bien par le délégué du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger que par le Consul général de Bouaké, monsieur Mahama Savadogo, devant une impressionnante foule des grands jours dans l’enceinte du consulat général de la capitale de la Vallée du Bandama.

Délégués du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger (CSBE), délégués consulaires, représentants des confessions religieuses, des jeunes, des femmes, des sportifs, des opérateurs économiques et des représentants provinciaux ont répondu massivement à l’appel de leur consul général, Mahama Savadogo pour réserver un accueil des plus chaleureux et fraternel à leur Ambassadeur. Comme pour dire qu’ils restent profondément attachés à leur pays et à sa culture, les différentes composantes de la communauté, notamment moaga, bobo, bissa et samo ont rythmé la cérémonie par des prestations musicales et de danses. Ceci après des prières dites par les représentants des communautés catholiques et musulmanes.

Le consul général, Mahama Savadogo, au nom de ses compatriotes, s’est dit sensible à la considération faite à la communauté de Bouaké à travers le déplacement de l’Ambassadeur Koutaba, deux mois seulement après la présentation de ses lettres de créance aux autorités ivoiriennes. « Cette communauté pense que vous avez certainement pris en compte les souffrances indicibles qu’elle a endurées pendant la crise ivoirienne, mais surtout au sortir de cette crise, sa forte mobilisation pour une plus grande cohésion en son sein, sa ferme volonté de contribuer à l’avènement d’une franche cohabitation avec le peuple frère de Côte d’Ivoire, sa quête d’une paix durable propice au développement du Burkina et de la Côte d’Ivoire ».

Ainsi s’est adressé le consul de Bouaké au diplomate, avant d’ajouter que cette communauté, après la crise postélectorale est prête à pardonner et à se mobiliser pour contribuer pleinement et entièrement à la réconciliation nationale et à la reconstruction de la Côte d’Ivoire. Il a ensuite énuméré les difficultés de la communauté et présenté le nouvel Ambassadeur à ses compatriotes. L’Ambassadeur Justin Koutaba a quant à lui, transmis à ses compatriotes les salutations fraternelles des plus hautes autorités du Burkina et de son prédécesseur Emile Ilboudo, décliné les grands axes de sa mission en Côte d’Ivoire et traduit sa satisfaction quant à la mobilisation et à l’organisation de la communauté burkinabè. Pour cette rencontre il a rendu un vibrant hommage au consul général de Bouaké pour son engagement digne de l’esprit et de la philosophie du large rassemblement cher au président du Faso et conforme à son ambition de bâtir une communauté proche de ses représentants dans leur vécu quotidien.

S’adressant plus particulièrement à la communauté, monsieur Koutaba a solennellement interpellé ses compatriotes en ces termes : « que chacun d’entre vous ici se sente interpellé par ma mission qui n’est autre que la vôtre. Sa réussite devra être un défi commun à tous les burkinabè en Côte d’Ivoire et non un objectif individuel de l’ambassadeur. Votre concours et vos appuis multiformes en seront les facteurs déterminants » ; Autrement dit, chaque burkinabè doit être un digne représentant du Faso.

Concernant les préoccupations énumérées par la communauté, le diplomate a donné l’assurance qu’il s’emploiera, avec le consul général, à les analyser avec la plus grande attention, tout en précisant que les autorités ivoiriennes seront saisies pour certaines d’entre elles. Pour d’autres, les solutions pourraient être trouvées au sein même de la communauté, pour peu qu’elle arrive à s’organiser de façon efficace et efficiente. Félicitant particulièrement les opérateurs économiques il les a rassuré qu’il s’emploiera, de concert avec les représentants de la Chambre de Commerce et de l’Industrie et du Conseil Burkinabè des Chargeurs, présents à la cérémonie, à rechercher les mécanismes adéquats et efficaces pour stimuler les activités de commerce et d’investissement. Il a aussi salué l’initiative du CBC qui projette d’ouvrir prochainement un bureau à Bouaké. L’Ambassadeur Koutaba a par ailleurs encouragé et exhorté les uns et les autres à toujours œuvrer pour une meilleure organisation de la communauté en les invitant à cultiver davantage l’union, la fraternité et la solidarité.

Evoquant les difficiles moments que ses compatriotes ont traversés durant la crise, l’Ambassadeur a présenté ses condoléances aux familles de toutes les victimes et demandé à leur mémoire, une minute de silence. Il a rappelé que la Côte d’Ivoire et le Burkina sont liés par l’histoire et la géographie dont la résultante dans le temps est la communauté de destin ; en cela ajoute-t-il « notre communauté doit apporter son appui, à l’instar de l’action de la facilitation déterminante du Président Blaise Compaoré, aux processus fondamentaux de sortie de crise afin de favoriser l’installation d’une paix durable, d’une harmonie et d’un vivre ensemble entre les communautés ». L’Ambassadeur Koutaba a eu également des séances de travail et des rencontres sectorielles avec, entres autres, le personnel diplomatique, les délégués consulaires et délégués du CSBE, les opérateurs économiques les transporteurs…

Il a aussi rendu des visites de courtoisie aux autorités de la ville, notamment le maire et le préfet de Bouaké. Notons qu’en marge des différentes rencontres, les représentants de la Chambre de Commerce et de l’Industrie Tou Seydou Kélir et du Conseil Burkinabè des Chargeurs, Ouédraogo Moussa, qui accompagnaient l’Ambassadeur, ont également échangé avec les opérateurs économiques sur des initiatives et des actions d’envergure qu’ils projettent dans les jours à venir, ceci à l’initiative des délégués du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger. Monsieur Ouédraogo et monsieur Tou ont dit qu’ils étaient disposés à mettre à la disposition des opérateurs économiques qui le souhaitent, leurs expertises en matière de commerce et d’investissement. L’Ambassadeur Justin Koutaba se rendra prochainement dans la juridiction de Soubré et dans d’autres localités du pays.

 

Jean-Baptiste ILBOUDO à Abidjan


Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche