Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 12:00

Yade.jpgEn critiquant le «clinquant» de l'hôtel des Bleus, la secrétaire d'État aux Sports s'est attiré les foudres de Matignon et du monde sportif. 

Rama Yade n'a pas renoncé à se rendre en Afrique du Sud pour assister vendredi, au premier match des Bleus. Pourtant la question s'est posée lundi, après ses critiques sur le luxe de l'hôtel dans lequel résident les joueurs de l'équipe de France de football. La secrétaire d'État aux Sports persona non grata chez les Bleus? Elle ne semble plus vraiment la bienvenue au Cap, où les Français affronteront vendredi les Uruguayens. Les dirigeants du football français sont furieux. «Il est clair que les Bleus ont été surpris et peinés, a indiqué lundi le directeur général adjoint de la Fédération française de football, Jean-Louis Valentin, sur France Info. Il y a une tradition d'accueil des personnalités. Nous n'allons pas y déroger. C'est à Rama Yade d'apprécier l'opportunité de sa venue.» Puis Jean-Louis Valentin a prévenu sèchement : «En ce moment, il est difficile de garantir à Rama Yade un triomphe.»

Transférée aux Sports lors du remaniement de juin 2009, sans grande expérience dans ce secteur, Rama Yade avait jusque-là évité les chausse-trapes. Dimanche, elle a fait l'unanimité contre elle dans le monde du sport, à quelques jours du début d'une compétition qui aurait pu offrir à cette ministre d'origine sénégalaise une tribune en or.

 

Timing

Clouée au pilori lundi en une de L'Équipe, la ministre la plus populaire dans les sondages n'a pas non plus marqué de buts à l'Élysée, ni au sein du gouvernement ou dans le monde politique en général. Beaucoup estiment en fait qu'elle a marqué un but contre son propre camp. Selon ses conseillers, Nicolas Sarkozy n'a pas du tout apprécié les critiques de Rama Yade, les jugeant «totalement inopportunes» . Porte-parole du gouvernement, Luc Chatel s'est montré d'une rare sévérité avec sa collègue : «J'ai parfois le sentiment qu'on est le seul pays, en France, où à trois jours d'une compétition internationale, on est capable d'une telle polémique.»

Déjà recadrée en direct dimanche soir par Roselyne Bachelot, la secrétaire d'État a eu droit lundi à un carton jaune de Matignon. «Il n'est plus temps de faire des polémiques, a averti un conseiller de François Fillon. Il fallait s'en préoccuper avant.» De fait, le choix de cet hôtel de luxe est connu depuis l'automne. Ce que ne nie pas l'entourage de Rama Yade : «La ministre avait déjà fait des critiques avant cette émission de dimanche.» Il n'empêche le timing, cette fois, était bien mal inspiré.

 

Un faux pas regrettable 

Lundi, en visite au Maroc, Rama Yade a rétropédalé. «S'il y en a une qui n'a jamais lésiné sur son soutien total, c'est bien moi», a-t-elle affirmé en invitant à «la sérénité» . «La pression est suffisamment forte pour les joueurs pour ne pas leur communiquer des informations biaisées sur ce qui se passe en France.»

Ce faux pas, qui pour beaucoup apparaît comme un acte calculé, est d'autant plus regrettable que Rama Yade était rentrée dans le rang. Depuis novembre 2009 et la polémique sur le «droit à l'image collective» (DIC), qui l'avait opposée à sa ministre de tutelle, la secrétaire d'État jouait plus collectif. Soucieuse de se rapprocher de Nicolas Sarkozy, elle a même pris l'habitude de consulter Brice Hortefeux, l'ami du président. En retour, l'Élysée observait avec intérêt, les progrès de la benjamine du gouvernement. Sans pour autant que Nicolas Sarkozy ne consente à absoudre les erreurs de jeunesse de Rama Yade. En revanche, le tandem qu'elle forme avec Roselyne Bachelot n'a jamais bien fonctionné. «Ce n'est pas la lune de miel» , confie en soupirant un conseiller. «Roselyne, rapporte un ministre, est lassée par les caprices de Rama, qui cherche à tirer la couverture à elle en permanence.» Au point que Roselyne Bachelot, qui avait connu des débuts difficiles avec Bernard Laporte, serait nostalgique de l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de rugby.

LIRE AUSSI :

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche