Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 14:52

Ce que recherche le vice-président d’Affi N’guessan mercredi 16 juin 2010 par F.D.BONY

lintelligent_2.jpg

C’est aujourd’hui que sera connu le sort du 3ème vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) dont la sortie, il y a deux semaines, est l’objet de sérieux remous à l’intérieur de son parti. Pour la seconde fois, le secrétariat exécutif du FPI se réunit en séance extraordinaire, cet après-midi, pour rendre sa décision finale sur la crise qui oppose des dignitaires et non des moindres, de cette formation politique. En l’occurrence, le président Pascal Affi N’guessan à froid avec son collaborateur Mamadou Koulibaly, président de l’Assemblée nationale, qui s’en est pris vertement au ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro dont il avait demandé la démission du gouvernement. A l’issue de la première réunion extraordinaire du secrétariat exécutif, qui s’est étendue sur presque 8h dans la nuit du jeudi dernier, les dignitaires du parti au pouvoir se sont quittés en queue de poisson, sans aucune décision prise quant à leur appréciation de l’attitude de leur camarade. On retiendra des indiscrétions qui ont fusé de leur huis clos, la condamnation de la sortie jugée malencontreuse du chef du Parlement ivoirien, relativement à la discipline à l’intérieur de son parti. Celui-ci se serait toutefois refusé à présenter ses excuses tant pour la passe d’arme qu’il a eue avec son président dans les journaux que pour ses propos initiaux relayés toujours par la presse. Koulibaly, le Sarkozy ivoirien ? Réputé très iconoclaste sur la scène politique ivoirienne et dans son parti, Mamadou Koulibaly suscite beaucoup d’interrogation. Ils sont nombreux, les Ivoiriens qui s’interrogent sur ce que recherche le président de l’Assemblée nationale. Mais, à analyser de près ses différentes sorties, l’éminent professeur d’économie, sait ce qu’il veut et où il va. Le N°2 du régime ivoirien ne fait, en réalité, rien au hasard. Il opère des ruptures bien mesurées à des moments où il faut pour marquer des consciences tant dans son camp que dans l’opinion ivoirienne. Dès l’éclatement de la crise ivoirienne, c’est lui Mamadou Koulibaly qui se fait remarquer en claquant la porte du stade de Linas Marcoussis où les protagonistes avaient été réunis par la France pour rechercher une solution. Le président de l’Assemblée nationale va poursuivre cette rébellion jusque dans l’Hémicycle où il boycottera toutes les activités parlementaires se rapportant au vote des lois prescrites par les accords de Marcoussis. Le faisant, le 3ème vice-président du FPI s’est positionné comme un farouche défenseur de sa patrie contre l’impérialiste français. Un combat traduit dans ses écrits et discours qui vont le distinguer davantage et convaincre une bonne frange des acteurs de la mouvance patriotique. Mais, Mamadou Koulibaly ne se contentera pas de cette position de porte-flambeau de la lutte contre le néocolonialisme, quoique ce combat le gratifie d’un soutien indéniable dans le camp présidentiel. Le chef du Parlement ivoirien va s’illustrer encore par ses diatribescontre ses propres partisans. D’abord, par ses contributions de presse dans lesquelles il dénonce les tares de la ‘’Refondation’’, puis maintenant dans les discours publics comme celui délivré à la tribune de la Convention de la société civile lors de la célébration des 20 ans du multipartisme, le vendredi 4 juin dernier. Quand il dénonce les gabegies, le népotisme, le tribalisme ou le régionalisme dans la gestion de certains de ses camarades de parti, Mamadou Koulibaly ne se pose plus comme l’homme d’un camp, mais le défenseur de tous les Ivoiriens souffrant des comportements de certains des leurs. Aujourd’hui, le proche collaborateur d’Affi N’guessan marque encore la rupture dans ses discours avec l’homme d’un camp. Le président de l’Assemblée nationale est en train de se tailler une véritable image d’homme d’Etat. Un positionnement pas du tout hasardeux qui préfigure de ce que sera la succession du président Gbagbo qu’il n’hésite pas aussi à choquer par ses prises de position. A regarder le chef du Parlement ivoirien, on a à l’esprit un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur dans le gouvernement de Jacques Chirac, qui s’illustra par ses positions tranchées et iconoclastes jusqu’à son accession au pouvoir après avoir ravi la candidature de la droite à des prétendants sérieux parmi les préférés du chef de l’Etat. Mamadou Koulibaly n’est-il pas en train de s’imposer ainsi à la succession de Gbagbo ? L’avenir le dira.

Un Article de L'Inter

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Afrique démocratie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche