Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 19:54

sport24_392787_6851964_1_fre-FR.jpgAu terme d'une rencontre riche en suspense, l'Italie s'est inclinée face à la Slovaquie (3-2). Comme la France, les champions du Monde quittent la compétition dès le premier tour.

Slovaquie-Italie 3-2
Slovaquie :
Vittek (25e, 74e), Kopunek (90e)
Italie : Di Natale (82e), Quagliarella (92e)

Les champions du Monde ne défendront pas leur titre jusqu'au bout. L'Italie a en effet été éliminée d'un groupe pourtant à sa portée en s'inclinant face à une prometteuse formation slovaque. Crispés sans doute par l'enjeu de cette rencontre, les Italiens démarraient bien timidement cette rencontre face à des Slovaques plus libérés. La bande à Weiss montrait en effet de meilleures dispositions en utilisant surtout les ailes pour apporter le danger. Vittek déviait vers Hamsik qui ne cadrait pas son essai (7e), avant de ne pas assez appuyer son centre en direction de l'ancien Lillois, pourtant en bonne position (16e). Faisant face à des Transalpins perdus, la Slovaquie parvenait logiquement à trouver la faille grâce à une frappe à ras de terre de Vittek qui trompait un Marchetti abandonné par sa défense (1-0, 25e). Surprise, la Squadra Azzurra continuait d'accumuler les approximations avec un schéma tactique pas vraiment lisible et une incapacité à se projeter vers l'avant. Contrairement à ses adversaires encore menaçants sur des essais de Strba (35e) et Kucka (45e).

Au retour des vestiaires, le changement tactique italien (4-4-2 à la place du 4-3-3) permettait un meilleur quadrillage du terrain mais n'améliorait pas le rendement du collectif transalpin. Poussant de manière désordonnée, la bande à Lippi parvenait malgré tout à se créer quelques opportunités par Di Natale (56e, 63e) et surtout Quagliarella, qui voyait sa tentative sauvée sur sa ligne par Skrtel (68e). Opérant en contre, la Slovaquie allait se montrer opportuniste à l'image de Vittek qui se jetait, rageur, devant Chiellini pour battre Marchetti (2-0, 74e). S'en suivait alors un quart d'heure complètement fou. Si Di Natale réduisait le score, suite à une magnifique action au préalable de Quagliarella (2-1, 82e), Kopunek, fraîchement entré, douchait les ardeurs des Azzurri en ajustant Marchetti d'un subtil lob (3-1, 90e). Fini pour l'Italie ? Pas vraiment puisque d'une splendide frappe en rupture, Quagliarella lobait un Mucha pas vraiment irréprochable et redonnait espoir à tout un peuple (3-2, 92e). La poussée était alors intense et Pepe avait la balle de qualification sur une longue touche envoyée par Chiellini mais il se trouait, esseulé au deuxième poteau (96e) ! L'Italie s'est réveillée trop tard…

Le joueur du match
Ancien joueur du LOSC, il ne s'est jamais vraiment imposé dans le Nord. Robert Vittek est pourtant un pion essentiel de la formation slovaque. Positionné 9 ½ derrière l'attaquant de pointe, ses déviations, ses appels ainsi que son sens du but ont fait merveille. Auteur de deux buts plein de sang-froid, le nouveau joueur d'Ankaragücü, qui en est à trois dans ce Mondial, est l'atout indispensable de son pays.

Tactique et coaching
4-5-1 côté slovaque avec l'ancien Lillois, Vittek, positionné en 9 ½ derrière Jendrisek et un jeu qui s'appuie sur la vivacité des deux éléments de côté, Hamsik et Stoch. Weiss a attendu les dernières secondes pour opérer des changements afin de ne pas bouleverser sa formation. Côté italien, Lippi a aligné un 4-3-3, en titularisation Gattuso et Di Natale aux dépens de Marchisio et Gilardino. Mais le schéma était peu lisible, Di Natale tournant beaucoup dans l'axe, laissant l'aile gauche dépourvue d'éléments dans laquelle l'arrière Criscito n'apportait pas grand chose. Etant donné l'apport offensif nul du latéral gauche, Lippi l'a remplacé à la pause par Maggio. Quagliarella est également entré en lieu et place d'un Gattuso effacé et l'équipe est passée en 4-4-2 à plat. Avec l'entrée de Pirlo, l'équipe italienne a pu s'installer dans le camp adverse et a mieux quadrillé le terrain. En vain…

On n'a pas aimé
Le réveil trop tardif de l'équipe italienne. Complètement hors sujet durant 75 minutes, l'Italie a enfin montré un visage conquérant après le d
euxième but slovaque. Plus en mouvement, les attaquants italiens ont su profiter de la fébrilité slovaque pour occuper la surface adverse. Mais un Mondial ne dure pas quinze minutes et la Squadra Azzurra est sortie bien logiquement…

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche