Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 10:35

Le mercredi 11 janvier 2012, une vive tension régnait au kilomètre 103, sur l'autoroute du nord. Des chauffeurs de camions, suite à la mort d'un des leurs, causée par des coupeurs de routes, ont bloqué les quatre voies (aller et retour). Selon des informations de sources proches de l'affaire, ils exigeaient la présence du Premier ministre, ministre de la Défense, Soro Guillaume, sur les lieux. Les manifestants entendaient exprimer leur ras-le-bol au chef du gouvernement, face à l'insécurité grandissante sur les routes et qui fait, chaque jour, des victimes parmi eux. Tout commence aux environs de 3h du matin, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 janvier 2012. Un camion de 5 tonnes, de marque Izusu, immatriculé 6938 CB 01, chargé de bananes plantains roule dans le sens carrefour de N' douci-Abidjan. Un peu après l'échangeur du carrefour d'Agboville, au kilomètre 103, Fanny Mamadou, c'est le conducteur du camion, est surpris par des hommes en armes qui lui intiment l'ordre de s'arrêter. A en croire les renseignements, le chauffeur voyant qu'il n'a pas affaire à de vrais agents de l'ordre, refuse d'obtempérer. C'est ce qu'il ne fallait pas. Les coupeurs de route mitraillent la cabine du camion. Fany Mamadou meurt sur le coup. Son convoyeur grièvement blessé, est conduit plus tard vers un centre de santé. Les premiers usagers de la route, notamment, des chauffeurs de camion qui arrivent sur les lieux, sont révoltés. Pour eux, la mort de Fanny Mamadou est de trop. C'est pourquoi, ils garent leurs mastodontes, dans les deux sens, pour obstruer les voies. Les chauffeurs manifestent ainsi leur colère tout en exigeant la présence du Premier ministre, ministre de la Défense, sur les lieux avant de surseoir à leur mouvement. Toute chose qui ne manque pas de créer d'énormes désagréments aux autres usagers. Saisis de la situation, madame le sous-préfet de N'douci, le commandant des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) et plusieurs autres responsables de la localité effectuent le déplacement sur le théâtre des événements. Après de longues heures de discussions avec les manifestants, les autorités obtiennent leur accord de libérer les voies. Il est environ 11h. Les choses rentrent dans l'ordre. Notons que des éléments de la police nationale (Crs) et des gendarmes ont été convoyés sur les lieux, en vue de contenir d'éventuels débordements. Mais ils ont chômé puisque les chauffeurs ont coopéré.
FOFANA Mambé

Soir Info

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour 


 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche