Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 07:51

http://www.lematin.ch/files/imagecache/485x365/stories/playboy_0.jpgL'arrestation d'Erwin Arnada a eu des allures de chasse à l'homme. Vendredi dernier, alors que le rédacteur en chef et éditeur de Playboy Indonésie, qui devait commencer à purger sa peine, était introuvable, le procureur général a lancé un mandat d'arrêt à travers l'archipel. La recherche a duré trois jours, jusqu'à ce qu'Erwin Arnada, qui se trouvait à Bali, se rende aux autorités et soit emprisonné à Jakarta sous bonne escorte. «Je suis déçu qu'Erwin ait été traité comme un terroriste. Il n'est qu'un simple journaliste», a déploré son avocat, Todung Mulya Lubis.

Pourtant ce n'est pas en tant que journaliste qu'Erwin Arnada a été condamné par la Cour suprême, mais selon les termes du Code criminel. C'est bien là qu'est le problème, d'après son avocat, qui a déposé ce mardi un pourvoi en cassation. Depuis la chute de la dictature de Suharto en 1998, l'Indonésie s'est dotée d'un des Codes de la presse les plus progressistes de la région. Il protège largement la liberté d'expression de la presse nationale qui se montre souvent agressive quand il s'agit de dénoncer l'incurie des politiques ou des scandales de corruption.

Lors du premier jugement de l'affaire Playboy, la Cour de Jakarta Sud s'était basée sur ce Code de la presse pour acquitter l'éditeur, estimant que le magazine ne contenait pas de pornographie et était protégé par le droit à laliberté d'expression. Une décision sur laquelle la Cour suprême est revenue en août dernier. «C'est une bataille essentielle pour la liberté de la presse», estime Todung Mulya Lubis, qui déplore un décalage entre un cadre légal progressiste et son application, souvent plus sévère pour les journalistes que la lettre ne l'entendrait.

 

Difficile bataille

 

Mais «il est difficile de faire de Playboy le fleuron de la bataille pour la liberté d'expression», estime Jajang Jamaluddin, secrétaire général de l'association des journalistes indépendants. Playboy, c'est un nom et un symbole, celui d'une indécence à l'occidentale qui heurte les sensibilités dans une Indonésie où la morale musulmane gagne du terrain. Playboy était plus sage que bien d'autres magazines indonésiens: des mannequins légèrement vêtues certes, mais aucune nudité. C'est le nom plus que le contenu du magazine qui avait mobilisé les radicaux musulmans lors de sa parution, en 2006. Après des attaques contre ses locaux, la rédaction de Playboy avait été forcée de quitter Jakarta pour Bali, plus tolérante.

En Indonésie, la défense des bonnes mœurs est souvent une carte que l'on joue pour accroître son capital politique: en 2008, le Parlement avait fait passer une loi antipornographie au contenu suffisamment vague pour inquiéter les libéraux qui craignaient des atteintes à la liberté d'expression. Seul un parti politique n'avait pas voté pour une loi qui, deux ans après son entrée en vigueur, est rarement invoquée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche