Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 17:11

7fa663a4-44b1-11df-9925-28abfe4cf606La Pologne est orpheline de son président et d'une partie de ses élites. L'avion, qui transportait Lech Kaczynski et plusieurs hauts responsables polonais, s'est écrasé samedi matin à son atterrissage à Smolensk en Russie, vers 11 heures. Aucun des 96 passagers à bord n'ont survécu, d'après les autorités russes. Les corps de toutes les victimes ont été retrouvés et transportés à Moscou. La dépouille du chef de l'Etat polonais a quant à elle été rapatriée dimanche à l'aéroport de Varsovie, où une cérémonie officielle doit se dérouler. Un cortège, avec sa dépouille, doit ensuite se diriger vers le palais présidentiel, situé dans le centre historique de Varsovie. Le corps de son épouse, morte avec lui dans l'accident, n'a en revanche pas été identifié et n'a donc pu être rapatrié dans la capitale polonaise.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le temps était au brouillard samedi aux environs de Smolensk. Le Tupolev 154 aurait accroché des arbres et se serait écrasé avant de prendre feu. L'analyse des conversations entre les pilotes et les aiguilleurs russes a permis dimanche d'exclure la thèse d'un accident dû à un problème technique, a déclaré le chef du comité d'enquête du Parquet russe. «Le pilote a été informé de conditions météorologiques compliquées mais a néanmoins pris la décision d'atterrir», a-t-il poursuivi. «Les enregistrements de la tour de contrôle que nous avons saisi hier confirment ce qu'ont enregistré les boîtes noires», a ajouté Alexandre Bastrykine, soulignant que les enquêteurs travaillaient en coopération avec des experts polonais.

 

Plusieurs accidents impliquant ce type d'avion dans le passé

Samedi déjà, les autorités russes avaient mis en cause les pilotes polonais. Le comité d'enquête du Parquet russe avait ainsi annoncé l'ouverture d'une enquête sur de «possibles violations des règles de sécurité aériennes ayant entraîné la mort» de nombreuses personnes. Le premier ministre russe Vladimir Poutine, qui préside le comité, a demandé aux enquêteurs de trouver «au plus vite» les causes de l'accident. En signe de solidarité, le président russe Dmitri Medvedev a de son côté décrété lundi journée de deuil national.

Si le Tupolev de conception soviétique était utilisé depuis vingt ans, il n'était pas vétuste, a insisté l'ambassadeur polonais en France sur France 24. Selon lui, l'avion avait été révisé en décembre dernier sans que rien d'anormal ne soit remarqué. De nombreux appareils de ce type ont été impliqués dans des accidents au cours des dernières années, principalement en Russie et dans l'ex-URSS.

Outre Lech Kaczynski, l'appareil transportait son épouse, le vice-ministre des Affaires étrangères Andrzej Kremer, le chef d'état-major des armées, l'ancien président polonais en exil à Londres Ryszard Kaczorowski et le gouverneur de la banque centrale polonaise. Le président du comité polonais veillant sur les lieux de la mémoire nationale, Andrzej Przewoznik, des députés et des historiens figuraient aussi parmi la délégation. A Varsovie, le premier ministre Donald Tusk a convoqué une réunion extraordinaire de son cabinet. Le président de la Diète, chambre basse du parlement polonais, Bronislaw Komorowski, va assurer les fonctions du chef de l'Etat.

Le président polonais Lech Kaczynski et des familles d'officiers polonais exécutés il y a 70 ans par la police de Staline étaient attendus, samedi matin, à Katyn près de Smolensk, pour se recueillir. Une première cérémonie d'hommage aux 22.000 Polonais tués en 1940 avaient réuni mercredi le premier ministre russe Vladimir Poutine et son homologue polonais Donald Tusk. La catastrophe survient alors que les relations entre la Pologne et la Russie, longtemps empoisonnées par le massacre, s'amélioraient.

Agé de 60 ans, le conservateur et eurosceptique Lech Kaczynski avait été élu à la présidence de Pologne en décembre 2005 aux dépens de Donald Tusk. Il avait pour frère jumeau le leader de l'opposition polonaise, l'ancien premier ministre Jaroslaw Kaczynski. Lech Kaczynski avait affiché son intention de briguer un second mandat à l'occasion de la présidentielle prévue cet automne. Ce scrutin devait l'opposer au président du Parlement Bronislaw Komorowski, candidat de la Plate-forme Civique, le parti de Donald Tusk. Komorowski, désormais chef de l'Etat par intérim, a annoncé que la Pologne sera en deuil pendant une semaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche