Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 11:42

Selon Bernard Kouchner, l'Union européenne peut "très bien contrôler la cargaison des bateaux qui se dirigent vers Gaza".958687.jpg

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a proposé dimanche 6 juin que l'Union européenne assure le contrôle des navires se rendant à Gaza et soit chargée du point de passage de Rafah.

"Il fut un temps où nous avons été chargés du passage de Rafah. Nous pouvons proposer à nouveau que l'Union européenne, que les pays européens, contrôlent ce passage de façon très strict", a-t-il argué, lors d'un point-presse après sa rencontre avec son homologue britannique William Hague.

 

"La situation de Gaza est intenable"

Selon le ministre français, l'UE peut "très bien la contrôler la cargaison des bateaux qui se dirigent vers Gaza". "Nous pouvons le faire, nous souhaitons le faire, nous le ferions très volontiers", a-t-il ajouté, soulignant que l'Union européenne doit "participer plus encore qu'elle ne le fait, pratiquement, politiquement, matériellement, à emprunter plus encore le chemin de la paix".

Le ministre des Affaires étrangères britannique, William Hague a également indiqué que l'UE "peut aider comme elle l'a déjà fait dans le passé". Il a également insisté sur la nécessité d'acheminer plus de marchandises à Gaza tout en empêchant les armes d'y parvenir.

"La situation de Gaza est intenable pour les gens qui sont assiégés depuis si longtemps. Tout cela profite à qui ? Aux gens qui alimentent les tunnels (vers l'Egypte), à ceux qui prennent des taxes sur les produits qui rentrent. Et cela n'est pas possible de continuer ainsi. Je comprends la nécessité d'un contrôle sur les armes", a aussi plaidé Bernard Kouchner.

 

Nécessité d'une enquête "internationale"

En outre, les deux chefs de la diplomatie ont affirmé qu'il était nécessaire qu'une enquête "internationale" soit diligentée sur le raid israélien meurtrier contre une flottille d'aide pour Gaza.

Pour William Hague, "il est très important qu'il y ait une enquête crédible et transparente" sur l'assaut. "Nous croyons qu'il doit y avoir au minimum une présence internationale dans cette enquête", a-t-il plaidé, indiquant en avoir discuté au téléphone avec le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak.

"Elle est forcément internationale cette enquête puisque plusieurs nations sont impliquées", a renchéri Bernard Kouchner. "A l'origine, nous avions répondu (...) que c'était au secrétaire général des Nations unies de choisir la forme de cette enquête. Nous avons entendu parler de la Croix-Rouge internationale, d'une enquête qui serait dirigée par les Nations unies mais qui aurait plusieurs participants, des protagonistes internationaux et nous en sommes là. Nous pensons que c'est tout à fait dans l'intérêt de nos amis israéliens d'avoir une enquête large et donc forcément internationale", a-t-il insisté.

Et d'ajouter : "C'est à eux de répondre maintenant mais je crois qu'une proposition assez précise a été faite par les Américains, les Français et par les Nations unies".

 

Réunion des ministres israéliens

Face à cette situation diplomatique, les sept ministres israéliens les plus importants ont discuté dimanche des moyens de répondre aux critiques internationales. "Le forum des sept ministres s'est réuni et a discuté des moyens de faire la lumière sur la flottille de Gaza à la suite des critiques internationales adressées à Israël, tout en protégeant les soldats contre une enquête", a indiqué un communiqué du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

"Le Premier ministre s'est entretenu dans la soirée notamment avec le vice-président américain Joe Biden ainsi qu'avec le président français Nicolas Sarkozy". "Lors de ces discussions le Premier ministre a souligné qu'Israël a agi dans cette affaire comme tout pays menacé par des milliers de roquettes et de missiles", a ajouté le bureau du Premier ministre.

Les dirigeants israéliens pensent que l'Etat hébreu est en mesure de prouver à la communauté internationale que l'armée a été confrontée à des activistes violents.

"Ce groupe est monté séparément à bord du navire (le ferry turc Mavi Marmara, ndlr) dans une autre ville que son port d'attache, s'est organisé et équipé séparément, en obéissant à une procédure différente" des autres passagers, a notamment accusé dimanche Benjamin Netanyahu.

Il y a une semaine, une flottille humanitaire se dirigeant à Gaza a été prise d'assaut par la marine israélienne faisant neuf morts.

 

(Nouvelobs.com)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche