Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 19:46

Soro-regard.jpgLes semaines à venir, à en croire Le Patriote, quotidien proche du Rdr, vont être assez difficiles pour les Ivoiriens. Ce journal, dans sa parution d’hier, annonce une autre guerre en Côte d’Ivoire. Et quand l’histoire récente de notre pays confirme que tout ce qui doit arriver de sombre est écrit et même décrit dans les colonnes du Patriote, cela donne froid dans le dos, surtout que l’information est diffusée par le biais de trois plumes à travers trois articles. “La situation de ni paix ni guerre est en péril. Les ex-belligérants du conflit ivoirien continuent de renforcer leur arsenal militaire en violation de la résolution 1572 des Nations unies leur imposant un embargo sur les armes. Si les Forces nouvelles le font assez discrètement, ce n’est guère le cas pour le régime Gbagbo. Selon un officier supérieur de l’armée régulière, des chars de guerre ont été débarqués courant juin au quai fruitier d’Abidjan (…). Le régime Gbagbo s’en cache à peine. Et si l’opération de moralisation publique n’était qu’un leurre ? Pour prendre les ex-rebelles de revers. De toute façon, eux aussi ne dorment que d’un œil de crocodile…”, lisons-nous dans le premier article intitulé ‘‘Gbagbo a reçu de nouveaux chars de combat’’. Dans le deuxième article intitulé ‘‘ La guerre est à nos portes’’, il est écrit que “Ouaga ne règlera pas le problème ivoirien, mais une reprise de la guerre contre les Forces nouvelles et l’opposition ivoirienne.” Quand le troisième papier sous le titre ‘‘Gbagbo est-il sincère ?’’ dit que “Laurent Gbagbo n’a jamais digéré son échec dans la reconquête des zones centre-nord et ouest par les armes en 2004 (…). Le démantèlement du dispositif sécuritaire des ex-rebelles dans le cadre du processus de désarmement en cours va de toute évidence désarticuler leur système en cas d’une offensive sur cette zone. Ainsi, ils seront du pain béni pour un adversaire qui en fera une bouchée. Ce régime a la particularité d’énoncer et d’annoncer publiquement les choses avant de passer à l’acte. Chacun peut donc faire ses approvisionnements en attendant l’apocalypse. La guerre est au bout des lèvres…”. Tout observateur averti sait qu’il faut prendre très au sérieux les propos contenus dans Le Patriote, qui fait assez de gymnastique pour cacher le soleil avec la main. A la réalité, en voulant absolument préparer les esprits à une autre guerre du Rdr et de ses alliés contre la Côte d’Ivoire légaliste et démocrate, ce journal, fidèle à son habitude, annonce des jours sombres pour notre pays. En lisant les lignes et entre les lignes, cela saute aux yeux et révèle un transfert psychique de situation en voulant attribuer la responsabilité d’une attaque probablement imminente au camp patriotique. Ainsi, apprenons-nous que les rebelles s’arment discrètement. C’est un secret de polichinelle, puisqu’entre le nord ivoirien et le nord de la Côte d’ivoire, il n’y a plus de postes frontaliers et pas de regards fiables sur le déplacement des différentes forces rebelles. Alors que l’embargo est effectif en zone sous contrôle gouvernemental. Mieux, le confrère confie que les rebelles sont en état d’alerte maximale comme le crocodile qui fait mine de dormir, attendant le moment opportun pour attaquer ; tout en confiant qu’ils le feront avec le Rhdp, puisque Le Patriote établit une connexion étroite entre les Forces nouvelles et l’opposition ivoirienne. Pour réussir l’opération, une campagne médiatique et de relation publique est faite pour amener l’opinion à partager le point de vue du Rhdp de ne pas voir sa branche armée désarmée. Car, à la réalité, la mission entamée en décembre 1999 n’est pas encore achevée, puisque Dramane Ouattara n’est pas au pouvoir. Et la vision apocalyptique n’est pas surnaturelle ou irréelle, car Le Patriote sait toujours de quoi il parle, avec des indices forts qui sont trop souvent minimisés, alors qu’ils sortent des secrets des débats au sein du Rassemblement des républicains. Aussi n’est-il pas de trop de faire ses approvisionnements sur recommandation de ce journal qui s’adresse à tous ceux qui soutiennent le combat de Dramane Ouattara et ses lieutenants. En effet, que d’avertissements du confrère non pris au sérieux depuis 1999! Les plus flagrants sont, entre autres, le renversement du président Henri Konan Bédié, en décembre 1999, annoncé par le confrère qui avait reproduit la menace de Dramane Ouattara de châtier Henri Konan Bédié pour l’avoir devancé à la course au pouvoir et lancé un mandat d’arrêt international contre lui. En 2001, après que Le Patriote a repris les propos de Dramane Ouattara disant que le pouvoir est dans la rue et qu’il faut sortir le ramasser, des tueries s’en sont suivies. En 2002, ce quotidien a parlé de “mélanger” le pays et cette nation a connu sa première rébellion armée. Mais, le plus flagrant des indices est la partition du pays en deux et la zone tampon a scrupuleusement respecté la nouvelle topographie de la Côte d’Ivoire dessinée dans ce quotidien proche du Rdr. Bien sûr, entre 2002 et 2010, d’autres indices ont été données, mais ce dernier fait inquiète. Celui de l’annonce d’une autre guerre comme si les Ivoiriens ne souffrent pas déjà assez. Cela n’est pas à minimiser. Surtout pas ! Herman Bléoué bleoueherman@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Abidjan News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche