Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 19:34

sport24_395163_6890777_1_fre-FR.jpgMenés au score, les Pays-Bas sont parvenus à inverser la tendance pour battre le Brésil (2-1) et se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde.

Pays-Bas-Brésil 2-1
Pays-Bas
: Felipe Melo csc (54e), Sneijder (68e)
Brésil : Robinho (10e)

Hors sujet durant le premier acte, les Pays-Bas ont su trouver les ressources pour renverser une situation fortement compromise. Car subissant le jeu plus ordonné des Brésiliens, les Néerlandais rencontraient les pires difficultés à entrer dans la partie. Au cœur d'un début de match très engagé, Robinho parvenait à tirer son épingle du jeu en profitant d'une passe millimétrée de Felipe Melo pour ajuster Stekelenburg (0-1, 10e). Si la réaction néerlandaise était immédiate, Kuyt sollicitant Julio Cesar (11e), elle ne connaissait pas de prolongement. La faute à une défense brésilienne impériale qui repoussait sans aucun mal les timides assauts adverses. Car opérant plus individuellement que collectivement, à l'image d'un Robben très recherché mais bien pris par la charnière Lucio-Juan, les Bataves ne pouvaient espérer mieux. Au contraire d'un Brésil séduisant sur les contres. Sur l'un d'eux, le trio Robinho-Luis Fabiano-Kaka faisait des merveilles, le joueur du Real obligeant le portier des Oranje à une superbe parade (32e).

Mais dès le retour des vestiaires, les Néerlandais revenaient avec de bien meilleures intentions. Plus déterminés à aller de l'avant, ils se heurtaient toujours et encore à un bloc compact mais allaient être aidés par un coup du sort. Sur un centre plongeant de Sneijder, Felipe Melo prolongeait en effet malencontreusement le ballon au fond de ses propres filets (1-1, 54e). Une égalisation heureuse qui allait complètement changer la physionomie de la rencontre. Etonnamement plus fébriles derrière, les hommes de Dunga perdaient le fil en hâchant le jeu par de multiples fautes. Malgré de belles tentatives de Dani Alves (62e) et Kaka (66e), la Seleção n'y était pas et devait s'incliner une nouvelle fois sur un corner où Kuyt déviait vers Sneijder qui trouvait la lucarne (2-1, 68e). Assommés, les Brésiliens perdaient même un de leurs éléments avec l'expulsion directe de Felipe Melo (74e). Poussant de manière désordonnée, ils ne reviendront plus malgré les ultimes efforts de Gilbero Silva (83e) ou Kaka (85e). Les Pays Bas frappent un grand coup !

Le joueur du match
Placé au cœur de l'entrejeu néerlandais, il a mis du temps à se mettre en route. Après une première période fantomatique, où il a subi le pressing imposant des milieux brésiliens, Wesley Sneijder a su prendre le jeu à son compte. Pour finalement être décisif sur les deux buts. Impliqué sur le premier, en provoquant le csc de Felipe Melo, il a ensuite affiché un bel opportunisme en trouvant la faille sur corner. Convaincu avant la rencontre d'atteindre les demi-finales, le joueur de l'Inter est indispensable pour ordonner le jeu des Bataves au milieu des individualistes (Van Persie et Robben entre autres).

Tactique et coaching
4-5-1 côté néerlandais avec le seul Van Persie en pointe, soutenu par un trio Kuyt-Sneijder-Robben. Van Marwijk n'a effectué qu'un seul changement avec l'entrée d'Huntelaar dans les dernières secondes en lieu et place d'un Van Persie toujours aussi discutable. Pour la Seleção, 4-4-2 classique en losange, Kaka menant le jeu derrière Luis Fabiano et Robinho. Pour pallier l'absence de latéralité dans le jeu des milieux, Kaka et Robinho se déportait souvent sur les côtés, ce qui transformait parfois l'équipe en 4-5-1. Voyant la nervosité de Bastos, Dunga a préféré le remplacer par Gilberto en début de seconde période. Avant que Nilmar n'apporte sa fraicheur pour remplacer un Luis Fabiano plus effacé en seconde période. En vain…

On n'a pas aimé
La prestation globale de Felipe Melo. Absent lors du huitième face au Chili, le milieu de la Juventus a effectué un retour plutôt médiocre. Se signalant davantage par des fautes incessantes que par un réel apport technique, Melo a, de plus, relancé les Pays-Bas en marquant contre son camp. Bien décidé à mettre en difficulté son équipe jusqu'au bout, il s'est même fait expulser pour un geste aussi stupide qu'inutile sur Sneijder, sa semelle venant se déposer sur la cuisse du Néerlandais. Un symbole d'impuissance face au joueur du match…

 

SOURCE:LE FIGARO

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche