Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 14:43

ol.jpgLyon est loin d’être favori ce soir, mais il s’accroche à ses exploits passés pour espérer. L’OL n’a jamais perdu contre le en six confrontations (3 victoires et 3 nuls). Mieux, il n’a jamais encaissé de but à Gerland. Retour sur les six épisodes* qui ont fait de Lyon la bête noire des madrilénes.

Mahamadou Diarra : « Simplement plus forts »
Lyon - Real, 13 septembre 2005 : 3-0.
« Nous étions tout simplement plus forts que le Real. On avait vraiment une grosse équipe avec Juninho, Malouda, Govou. Après trente minutes, on menait 3-0. On a su accélérer quand il fallait. Pour moi, ce fut un match important, car je savais que le Real me suivait. A l’époque, j’avais 24 ans, c’était un rêve de jouer face à cette équipe. Quand je repense à notre parcours, je ne peux pas oublier l’élimination en quarts de finale à Milan (1-3). On était plus forts, c’est un immense regret. »


Claudio Caçapa : « Zidane se baladait »
Real - Lyon, 23 novembre 2005 : 1-1.
« Nous avions fait 1-1 grâce à un but merveilleux de John Carew d’une talonnade. Cela nous avait permis de finir en tête du groupe. C’était la première fois que nous allions à Santiago Bernarbeu. Quand on arrive à l’intérieur, ça tourne un peu et on se dit qu’il ne faut pas prendre une claque! Tout le monde prédisait une gifle, ça nous avait motivés encore plus. Celui qui m’a le plus impressionné, c’est Zizou, bien sûr. On aurait dit qu’il ne jouait pas au foot, mais qu’il se baladait tranquillement avec le ballon… »


Grégory Coupet : « Il a fallu vaincre notre peur »
Lyon - Real, 14 septembre 2006 : 2-0.
« Avec quelques années de recul, je garde surtout l’image de . A un moment, je n’avais pas pu m’empêcher de regarder ses déplacements. On sentait une vraie intelligence. Mais, assez vite, lui et les autres Madrilènes s’étaient montrés plus laxistes dans leurs replacements. En fait, la rencontre s’est jouée sur le temps qu’il nous a fallu pour vaincre notre peur. Car, pendant qu’on se désinhibait, le Real n’a pas su nous acculer sur notre but. Et, ensuite, Lyon a tout emporté sur son passage. »


François Clerc : « Carew a enrhumé Cannavaro »
Real - Lyon, 21 novembre 2006 : 2-2.
« C’est un excellent souvenir. Bernabeu, les Galactiques, tout était réuni… Le Real devait nous battre pour prendre la première place. J’avais évolué milieu droit et je devais bloquer , qui montait tout le temps. Il était chaud sur son côté. Je ne l’avais pas lâché. Il m’avait d’ailleurs fait comprendre que je l’avais bien fait ch… Ce match, c’était aussi un Carew exceptionnel qui avait enrhumé Cannavaro, alors Ballon d’or. On menait 2-0 avant d’être rejoints. Coupet avait préservé le nul en arrêtant un penalty peu évident. »


Cris : « L’ambiance était super »
Lyon - Real, 16 février 2010 : 1-0.
« C’était un match très difficile à jouer, très tendu. Pour la première fois sur notre pelouse contre Madrid, nous n’avions pas réussi à marquer avant la pause. Nous avions dû attendre le début de la deuxième mi-temps, avec un très joli but de Makoun! 1-0 en Coupe d’Europe, c’est une belle victoire, surtout quand on doit défendre contre le Real et contre Cristiano Ronaldo. L’ambiance était super. Madrid, pour Lyon, c’est toujours très spécial. »


Miralem Pjanic : « Mon plus beau moment »
Real - Lyon, 10 mars 2010 : 1-1.
« Ils ont marqué très tôt, mais nous y étions préparés. Je me rappelle que Gov (Sidney Govou) avait dit que rien ne serait fini, même si on prenait un but. En deuxième mi-temps, j’ai pu marquer ce but qui nous a vraiment soulagés. C’était extraordinaire… Mon plus beau moment! Après ça, le stade était soudain devenu silencieux. La nuit suivante, j’ai très peu dormi, j’ai reçu des tas messages. L’ambiance était magnifique. Les gens nous attendaient à Lyon et on savait qu’on avait réussi quelque chose d’inattendu. »


* Mahamadou Diarra a été lyonnais de 2002 à 2006, Claudio Caçapa de 2002 à 2007, Grégory Coupet de 1997 à 2008 et François Clerc de 2004 à 2010. Cris et Miralem Pjanic sont toujours à l’OL.

Le Parisien


SETH KOKO TV

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche