Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:44

mercredi 24 février 2010 - Par Le Mandat

Depuis le 12 février, la population ivoirienne manifeste dans la rue contre la décision de Laurent Gbagbo, chef de l’Etat de Côte d’Ivoire qui a dissout le gouvernement et la Commission électorale indépendante (CEI). Pour le peuple de Côte d’Ivoire, cette décision unilatérale est antidémocratique et dictatoriale. Donc, Laurent Gbagbo doit revenir sur sa décision eu égard aux accords signés çà et là, pour une sortie heureuse de la crise que traverse le pays depuis le 19 septembre 2002. Dans toutes les communes du district d’Abidjan et à l’intérieur du pays, la population a décidé de manifester son mécontentement à travers des marches éclatées qui s’achèvent par des meetings. Malheureusement, les manifestants sont souvent contraints d’abandonner leur combat de revendication à cause des Forces de l’ordre qui les briment à l’aide des moyens à leur disposition. Ce à quoi il nous est donné d’assister ces derniers jours, ce sont des morts par balles tirées par les FDS. Des témoignages poignants font état de ce que tous ceux qui ont été tués à Divo, Daloa, Abobo, Gagnoa etc. sont tombés sous des balles tirées par les Forces de l’ordre. Celles-ci auraient agi ainsi après avoir épuisé les bombes lacrymogènes, selon des témoignages. D’autres encore, profiteraient de la fumée épaisse de gaz lacrymogène pour tirer à balles réelles. De sources concordantes, les Forces de l’ordre agiraient sur instruction de certaines autorités proche du camp présidentiel. Celles-ci auraient, demandé à certains éléments des Forces de l’ordre de tirer à balles réelles afin de causer des morts et ce, moyennant une rémunération. L’objectif de cet acte criminel, selon nos sources, est d’effrayer aux maximum l’opposition afin qu’elle cesse les manifestations. Le drame et ce qui est regrettable, c’est que les commanditaires et les exécuteurs agissent en oubliant que dans cette foule se trouvent leurs parents, amis et connaissances et comme tout se paie ici bas, l’avenir nous situera sur leur sort.

Etienne Lemistick

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Droits de l'homme
commenter cet article

commentaires

Atébih H 26/02/2010 02:05


hé Gbagbo tu es un vrai dangé pour notre pays c'est ton propre frère koko qui le dit dèh il faut démissionné Gbagbo est un voleur et un criminel frère koko


Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche