Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 23:57

Malgré la perte qui a frappé le camp de Mouammar Kaddafi avec la mort de son fils Seif el-Arab, l'armée loyale au guide libyen continue les combats contre la rébellion autour de la ville stratégique de Misrata.

Alors que quatre membres de la famille de Mouammar Kaddafi - son plus jeune fils Seif el-Arab et trois de ses petits-enfants tués dans un raid de l’Otan  – devaient être inhumés lundi 2 mai à Tripoli en début d’après-midi, l’armée loyaliste a de nouveau attaqué la ville rebelle Misrata.

Des explosions quasi continues ont commencé à résonner vers 6 heures (4 heures GMT), puis des chars des forces pro-Kaddafi ont commencé à se positionner près de l’aéroport autour duquel se concentraient les combats ces derniers jours. Les loyalistes ont ensuite bombardé le port de la ville, soumis à d’intenses attaques depuis trente-six heures, ont indiqué des rebelles sur place.

Selon l’agence Canadian Press, des rumeurs circulent faisant état de l’intention des hommes de Kaddafi d’utiliser des armes chimiques contre les rebelles, a rapporté un militant libyen. « Nous avons entendu comme tout le monde que les soldats distribuaient des masques à gaz » à Zlitan ville proche de Misrata, a-t-il précisé. Les rebelles ont à leur tour demandé au Conseil national de transition (CNT), basé à Benghazi, de fournir une cargaison de masques aux assiégés.

Le port de Misrata, nœud du conflit

Les combats qui opposent le régime et les rebelles en Libye se sont cristallisés à Misrata ces dernières semaines. Le régime libyen avait offert vendredi une amnistie aux rebelles s'ils déposaient les armes, précisant que l'offre était valable jusqu'à mardi.

Mais dès vendredi, le port de Misrata, essentiel pour l'approvisionnement en armes et en aide humanitaire de la ville dont tous les accès terrestres sont coupés, subissait un intense bombardement des forces loyales. Selon un rebelle présent au moment de l'attaque, « les dégâts sont énormes » dans les installations qui ont brûlé.

Des bateaux humanitaires, notamment un navire de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au large de Misrata depuis samedi, attendent toujours le feu vert de l'Otan pour accoster. Des mines ont été posées par les forces loyalistes dans les eaux au large du port et paralysaient toujours le trafic lundi, selon des sources rebelles.

La sécurité reste donc incertaine aux alentours du port. Si l'Otan a annoncé avoir neutralisé les mines marines, d'autres engins se trouveraient toujours au large de la cité.

Seif el-Arab Kaddafi enterré à Tripoli

À Tripoli également, les combats se sont poursuivis. Dans la nuit de dimanche à lundi, l’Otan a poursuivi ses frappes sur la capitale libyenne, malgré les accusations du régime libyen selon lesquelles la coalition aurait délibérément tenté d’assassiner Mouammar Kaddafi. Samedi en effet, Seif el-Arab Kaddafi, trois de ses enfants, ainsi que plusieurs amis et voisins ont été tués par le raid de l’Otan qui a atteint la maison du fils du dirigeant libyen.

Seif el-Arab n'occupait pas de poste officiel connu. Mouammar Kaddafi avait déjà perdu une fille adoptive en 1986 lors d'un bombardement américain à Tripoli.

Les obsèques des proches tués dans le raid de l’Otan devaient se dérouler après la prière de midi, dans le cimetière des Martyrs d'Al-Hani à Tripoli. De son côté, la coalition internationale, qui assure ne pas viser des individus, n’a pas confirmé la mort de Seif el-Arab. (avec agences).

Source : Jeune afrique

Une vidéo  de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans AFRIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche