Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 13:07

gi.jpgUn parfum de remaniement ministériel souffle sur le gouvernement. Les élections législatives qui captivaient tous les regards sont terminées. Une nouvelle ossature s’est dessinée à l’hémicycle et à forte coloration Rdr, teintée d’une dose non négligeable des couleurs du Pdci-Rda, le vieux parti avec 77 élus. Les indépendants avec 35 parlementaires, auront leur mot à dire tout comme les petites formations politiques comme l’Udpci (7 députés), le Mfa (3 députés) et l’Upci (1 député). Ce fait majeur implique forcément une recomposition du paysage politique comme cela se passe dans les grandes démocraties.

Depuis l’entre-deux-tours de la présidentielle de 2010, ‘’un contrat’’ non écrit mais verbal a été passé entre les deux alliés du Rhdp que sont le Pdci et le Rdr. Il a été promis le poste de Premier ministre au premier (le Pdci) au cas où le candidat du second (le Rdr) l’emportait. Depuis le 11 avril 2011, le mentor du Rdr exerce l’effectivité du pouvoir et le Pdci attend toujours qu’Alassane Ouattara, le président élu honore ses engagements. Cela est su de tous. Les circonstances dans lesquelles Alassane Ouattara avait pris le pouvoir l’ont amené, en accord avec le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, à confier les rênes du gouvernement à Guillaume Soro, chef des Forces nouvelles, l’ex-rébellion armée. Cela s’appelle saine appréciation des réalités du moment. Les législatives terminées, on se dit au Pdci-Rda que l’heure est venue de passer le témoin. De donner à César ce qui appartient à César. Et c’est le secrétaire général de ce parti, fraîchement élu député de Saïoua qui affichait son impatience. ‘’Nous espérons que le poste de Premier ministre au Pdci ne sera pas une simple promesse de campagne’’, disait-il dans les colonnes d’un confrère. Comme une levée de boucliers, ce sujet qui suscite intrigues et passions n’a pas échappé à l’analyse de bien d’observateurs. Les lobbyistes eux, n’attendaient que cette occasion. Avant la communication du premier ministre lui-même sur le sujet, Alphonse Soro, lui aussi élu député de Karakoro, a saisi la perche qui lui a été tendue pour s’exprimer sur le sujet. ‘’Au Pdci, je dis que nous sommes tous soucieux du respect de la promesse électorale du Président Ouattara et surtout soucieux de sauvegarder l’entente et la cohésion actuelle à la tête de l’Etat. Maintenant, que le Pdci-Rda sache que le faiseur de roi n’est pas le roi. Il faut qu’au Pdci on intègre cela. Le Président de la République c’est Alassane Ouattara. (…) On ne crée pas un parti politique pour revendiquer la primature. On crée un parti politique pour diriger un pays’’, assène Alphonse Soro dans ‘’le Patriote’’ du mercredi 28 décembre. C’est le début de la mayonnaise. Alphonse Soro, pour qui le connaît, est l’autre Blé Goudé du régime Ouattara. On se souvient de sa manœuvre pour dégager Paul Yao N’dré du Conseil constitutionnel. Donnant du fouet à la mayonnaise, le Premier ministre lui-même est monté au créneau pour plaider en sa faveur même s’il se refuse à l’admettre comme tel. Le dernier conseil des ministres de l’année 2011 lui a servi de tribune pour vanter son action. En servant un discours circonspect. En voici un bout : ‘’En effet monsieur le président, six mois, c’est bien peu. (…) sans aucun doute que mes propos feront une fois l’unanimité de tous les ministres. Quoi qu’il en soit, excellence monsieur le président de la République, je peux vous dire que chacun et chacune d’entre nous ici présent, nous sommes heureux et fiers de pouvoir servir la Côte d’Ivoire à vos côtés’’. Une sorte de demande polie à travers laquelle transparaît la volonté du Premier ministre Soro de rempiler en implorant le soutien des membres de son équipe. Pour bien d’observateurs, Alassane Ouattara est, sur le sujet, à l’épreuve de la parole donnée. Va-t-il trahir sa promesse en reconduisant Soro ? ‘’Dans ce cas, ses alliés lui trouveraient des attitudes de boulanger, celui qui roule ses partenaires dans la farine. Un gros risque politique quand on sait que l’influence du Pdci n’est pas à négliger. Et la capacité de nuisance du vieux parti pourrait jouer bien de tours à l’actuel locataire du palais présidentiel. Le Rhdp s’en trouverait affaibli’’, commente un observateur averti, bien introduit au Rhdp. Guillaume Soro qui vante l’action de son gouvernement a marqué de bons points qui plaident en sa faveur. Six mois aux affaires, six mois d’intenses activités qui ont permis au pays de retrouver ses marques. C’est avec l’action de son gouvernement qu’un slogan a été rendu célèbre : ‘’Ouattara a fait en cent jours ce que Gbagbo n’a pas fait en dix ans’’. D’ailleurs dans son message à la Nation le 31 décembre dernier, le Chef de l’Etat a rendu hommage au gouvernement sans toutefois cité le nom du Premier ministre. Pour sa part, Soro Guillaume se la joue serein, avec le réveillon en famille à Ferké. Manière de positiver et de dramatiser les choses. Mais en réalité, Guillaume Soro est à la primature depuis 2007 après la signature des accords de Ouaga. ‘’Faut-il encore continuer avec lui pour donner l’impression que la Côte d’Ivoire est toujours dans la belligérance ?’’, s’interroge-t-on dans les rangs du Cnrd. La balle est dans le camp du Président de la République. C’est son pouvoir discrétionnaire.
S. Débailly

Source:l'Intelligent d'Abidjan

Seth KOKO lance un appel aux africains ''pour avoir son independance, il faut travailler''

 

 


 

ACSCI: l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne 1

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche