Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:36

BOULANGERLe gouvernement du président sortant Laurent Gbagbo a démenti vendredi 18 mars toute implication de ses forces dans l'attaque à l'arme lourde menée la veille sur le quartier d'Abobo à Abidjan, qui a tué entre 25 et 30 civils selon l'ONU. La mission de l'Onu en Côte d'Ivoire (Onuci) a accusé « les forces armées du camp » du président sortant d'avoir mené l’attaque contre ce fief électoral d'Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale. Selon l'ONU, cette attaque pourrait constituer un « crime contre l'humanité ». Le camp Gbagbo nie être impliqué.

C’est un calme apparent qui prévalait ce matin à Abidjan. Après la flambée de la journée d’hier, la plus violente depuis le 16 décembre dernier dans la capitale économique ivoirienne, c’est à présent comme si la ville reprenait son souffle.

De loin en loin, des tirs isolés se font entendre dans le quartier de Cocody. Détonations tellement espacées que les riverains, résignés, finissent par ne plus guère leur porter attention. Mais la tension, elle, demeure palpable. Nettement plus fluide qu’un vendredi ordinaire, la circulation automobile est un signe qui ne trompe pas.

On ne sort qu’en cas de nécessité et l’on s’informe comme on peut des événements de la nuit, durant laquelle des tirs à l’arme lourde ont de nouveau été signalés à Abobo, fief d’Alassane Ouattara, endeuillé hier par un carnage sur un marché.

Ce matin, on signalait également de nouveaux barrages à Yopougon. Erigés par qui et pourquoi ? Par ceux, sans doute, qui se préparent à en découdre. Et l’on voit mal, en effet, pourquoi la violence postélectorale, qui est montée d’un cran hier à Abidjan, retomberait comme par enchantement, chacun, toutefois, attendant l’intervention promise de Laurent Gbagbo, en se demandant ce qu’il pourrait bien annoncer pour tenter de dénouer la crise.

Source: RFI

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans diplomatie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche