Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 18:36

 

alassane ouattara

· Ce que le chef de l’Etat prépare

Le président de la République Alassane Ouattara n’a pas encore la mine gaie après deux mois d’exercice réel du pouvoir d’Etat. Pis, le numéro un ivoirien ruminerait une grosse colère face à la lenteur ou à la non exécution de certaines tâches qualifiées d’urgentes. Selon des sources proches de la présidence de la République, Alassane Ouattara est particulièrement préoccupé par la question sécuritaire dans le pays. Il vit très mal les dérives quasi quotidiennes de certains éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Les condamnations incessantes des Associations et organisations de défense des droits de l’Homme, en rajoutent au stress du chef de l’Etat. Qui a décidé de suivre personnellement la mise en œuvre des décisions prises au plan sécuritaire. Avec le premier ministre-ministre de la défense Guillaume Soro, et le ministre d’Etat-ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko, a-t-on appris, des points sont faits constamment sur la question. Le président de la République, souligne nos sources, ne cesse de rappeler à tous ceux qui s’occupent du volet sécuritaire, que ‘’les Frci doivent entrer en caserne le plus tôt possible’’. Autre sujet qui soulève la colère du président de la République, la lenteur dans la mise en œuvre du programme présidentiel d’urgence (Ppu) dont le montant initial est de 45 milliards de Fcfa. Ce programme, faut-il le rappeler, concerne les 19 régions du pays, et devrait prendre en compte des investissements importants dans des secteurs tels que l’eau et l’électricité, le reprofilage des voies et la santé. Ce programme n’aurait pas été exécuté entièrement dans certaines régions. Toute chose qui n’est pas du goût d’Alassane Ouattara qui tient à réaliser ses promesses. Par ailleurs, le président de la République qui, certainement a eu vent de l’anarchie qui règne au niveau de la constitution des cabinets ministériels, entend y mettre de l’ordre. D’ailleurs, le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 juin 2011, est clair sur la volonté du chef de l’Etat. ‘’…Et l’autre (décret), relatif à la mise en place d’un comité restreint de nomination, chargé de valider les organigrammes des ministères et d’évaluer les propositions de nomination des membres des cabinets ministériels. Ce comité s’assurera notamment que les recrutements des membres des cabinets ministériels sont effectués sur la base de la compétence et de la bonne moralité, afin que tous s’astreignent à travailler dans le sens de l’intérêt supérieur de l’Etat et du pays’’, mentionne ledit communiqué. Face à tous ces balbutiements, le président de la République aurait décidé de jouer la carte de la fermeté dans l’application des décisions. Aussi, révèlent nos sources, Alassane Ouattara qui a déjà commis des experts européens pour surveiller la gestion des ministères, aurait tout de même décidé d’évaluer à son propre niveau, le fonctionnement de ces entités. Avec l’adoption du budget de l’Etat, le président ivoirien, n’entend pas faire de cadeau aux départements ministériels qui traîneront les pas. Ceux des ministres qui ne suivront pas le rythme qu’il entend imprimer désormais au Gouvernement, pourraient être débarqués avant même la tenue des élections législatives que le président ivoirien souhaite ‘’avant la fin de l’année (2011)’’. Toujours selon nos sources, Alassane Ouattara va s’installer bientôt à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire. Il veut coûte que coûte réaliser de véritables progrès à tous les niveaux avant le début de l’année 2012. Il va sans dire que le président de la République mettra davantage la pression sur le Gouvernement et sur les directeurs généraux et centraux de l’administration.

 SOURCE / ABIDJAN.NET   

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche