Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 15:25

 

sekoubakonate.jpgOn le sait, l’Ambassade de Guinée en France s’est précipitée à lancer un communiqué dit urgent hier soir pour annoncer la venue du général Sékouba Konaté ce mercredi 31 mars à Paris. Depuis une dizaine de jours, guineepresse.info était informée de la situation mais on avait préféré attendre une confirmation officielle des autorités guinéennes avant de rendre ces informations publiques. On s’est juste limité à en faire allusion dans un de nos textes précédents.

Nous connaissons à présent les raisons de ce communiqué tardif des autorités guinéennes : Sékouba et sa suite négociaient une obtention de visas pour se rendre en Europe car ils étaient sous sanctions internationales. Jusqu’à hier mardi, 29 mars, ils attendaient une décision européenne.

Kabinet Komara a prétendu être resté avec le "fou" Dadis pour tempérer les choses et limiter ses dégâts. Il a si bien joué son rôle que les dégâts ont été limités à un "simple" crime contre l’humanité en Guinée, le 29 septembre 2009, diront certainement ses avocats.

Toutefois, estimant que certaines personnes membres du CNDD et du gouvernement sortant avaient permis des progrès dans la transition, l’Union Européenne a accepté de retirer 4 noms de la liste des sanctions dont celui du nullard Kabinet Komara (Voir le communiqué ci-dessous).

Certains membres et pions du CNDD ont voulu également profité pour obtenir le retrait de leurs noms de la liste des sanctions en s’inscrivant dans la suite de Sékouba. La manœuvre a échoué et le visa fut refusé à certains comme Mathurin Bangoura, Korka Diallo, Kerfala Camara (KPC) par exemple.

Ce que nous ne comprenons pas, c’est le rôle que Toto aurait joué dans cette affaire autre que figurer dans tout ce qui se présente à lui. Ce général est le plus irresponsable des officiers de la Guinée. Il se laisse trimbaler dans la boue, humilier et utiliser par des lakoudous illettrés qu’il devait rappeler à l’ordre, au détriment de la nation.

Il semble que Sékouba serait à Bruxelles les 4 et 5 avril en visite privée.

De l’Europe, le Général prévoit partir directement au Moyen Orient avec toute sa suite. Ce que nous trouvons étonnant dans la mesure où ce ne sont pas ces pays arabes qui aident la Guinée dans le processus de transition démocratique.

Bien venue et bon séjour au Général Sékouba Konaté et à Lucien Guilao, le Ministre des Guinéens de l’extérieur qui a eu le mérite de s’opposer ouvertement à leur exclusion du processus démocratique !

 

GUINEEPRESSE.INFO

Lire également : Sékouba Konaté, l'anti-Dadis en action

 

COMMUNIQUÉ de l’UE

 

30.3.2010    FR       Journal officiel de l’Union européenne       L 83/23

DÉCISION 2010/186/PESC DU CONSEIL
du 29 mars 2010
modifiant la position commune 2009/788/PESC concernant des mesures restrictives à l'encontre de la République de Guinée

LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE,

vu le traité sur l'Union européenne, et notamment son article 29,
considérant ce qui suit:

(1) Le 27 octobre 2009, le Conseil a arrêté la position commune 2009/788/PESC concernant des mesures restrictives à l'encontre de la République de Guinée ( 1 ).

(2) Le 22 décembre 2009, le Conseil a adopté la décision 2009/1003/PESC modifiant la position commune 2009/788/PESC et comprenant des mesures restrictives supplémentaires ( 2 ).

(3) Le Conseil estime qu'il n'existe plus de motif pour maintenir certaines personnes sur la liste des personnes, entités et organismes auxquels s'appliquent les mesures restrictives prévues dans la position commune 2009/788/PESC. Il y a lieu de modifier en conséquence la liste figurant à l'annexe de la position commune 2009/788/PESC,

A ADOPTÉ LA PRÉSENTE DÉCISION:

Article 1

Les personnes mentionnées à l'annexe de la présente décision sont retirées de la liste figurant à l'annexe de la position commune 2009/788/PESC.

Article 2
La présente décision entre en vigueur le jour de son adoption.

Article 3

La présente décision est publiée au Journal officiel de l'Union européenne.

Fait à Bruxelles, le 29 mars 2010.

Par le Conseil
La présidente
E. ESPINOSA

 

ANNEXE

Liste des personnes visées à l'article 1 er

n o 2 Général de Division Mamadouba (alias Mamadou) Toto CAMARA
n o 3 Général Sékouba KONATÉ
n o 16 Commandant Kelitigui FARO
n o 43 M. Kabinet (alias Kabiné) KOMARA

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche