Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 18:19

2231985-3115725.jpgC’est certain, le vote à l’Assemblée générale pour l’interdiction du port du « voile intégral » musulman fera l’objet de discussions dans le monde entier durant des années et les conséquences de cette histoire pourraient s’avérer très intéressantes pour l’histoire du monde entier. Il ne fait également aucun doute qu’il existe plusieurs positions pour aborder cette interdiction. Prenons par exemple l’unanimité. Le vote dans la chambre basse du parlement français a été surprenant : 335 voix contre une ! Il est très probable que toute l’Union Européenne suive tôt ou tard la France, ou qu’elle en manifeste le souhait.
Dmitri Kossyrev, pour RIA Novosti


Qui plus est, cette unanimité semble intéressante, si on tient compte qu’à la veille de la réunion de l’Assemblée nationale, un sondage a été organisé par le centre de recherches Pew au États-Unis et en Europe. Le sondage a indiqué que les deux tiers des Américains seraient contre une telle interdiction dans les États américains. Or en Europe 71% des Allemands, 62% des Anglais et 59% des Espagnols se sont prononcés pour une telle interdiction ; les autres pays n’ont pas été interrogés.

Cette comparaison surprenante suffit pour comprendre à quel point les couches profondes de l’existence de différentes civilisations ont été ouvertes par le débat qui dure depuis des années : un musulman peut-il se comporter en Occident de la même manière que dans son pays ? En principe, on parle de ce qu’est la civilisation européenne et américaine, et la question est purement psychiatrique en allant jusqu’aux épisodes de « l’enfance » des civilisations, restés jusqu’ici sous un voile impénétrable.

Pour commencer : pourquoi maintenant ? Pourquoi la France, célèbre depuis des décennies pour sa capacité à être un refuge pour tout le monde, y compris pour les émigrants russes, les Turcs, les Arabes et l’ayatollah Khomeini en personne qui a vécu pendant longtemps à Paris, et les Français n’ont-ils jamais eu particulièrement peur des voiles noirs, des burqas ou autres, quel que soit leur nom ? Pourquoi les Français sont-ils plus préoccupés par la tenue musulmane des femmes que par l’argent donné par l’Oréal au président Sarkozy pour ses élections?

Parce qu’ils ont peur. Il y a cent ans seulement presque la moitié du monde en Indochine, en Afrique etc. appartenait à la France, ainsi qu’à l’Angleterre. Il y a cent ans, l’illusion de la supériorité européenne par rapport aux autres peuples permettait au Français (et aux européens en général) d’être tolérants et indulgents envers l’extravagance ethnique de toute sorte dans les rues de Paris, qui était au contraire considérée comme un symbole du rôle particulier de la France en tant qu’aimant de la multiethnicité globale.

Actuellement on fait partie de l’époque, voire du siècle, de la supériorité de l’Europe, surtout morale. Ce n’est pas la civilisation musulmane mais les Chinois, les Indiens et probablement les latino-américains qui apparaissent sur l’avant-scène mondiale. Leur culture est assez compatible avec l’européenne, elles ne s’affrontent pas selon le principe « tout ou rien ». La situation avec les musulmans est, elle, plus grave. Ce qui sert à une musulmane de protection contre les impuretés du monde, étant de ce fait un symbole de pureté, est considéré par les européens comme la représentation visuelle du démon noir de la mort. Évidemment, qui supporterait l’invasion des rues parisiennes par des Nazgûl ?

Mais au VIIème siècle, à l’époque de l’apparition de la nation arabe et de l’islam, pratiquement toutes les femmes se cachaient le visage à Constantinople, à Jérusalem, à la Mecque, à Antioche, en Alexandrie. Ce n’était pas juste une mode mais une norme d’hygiène dans un environnement sec et ensoleillé. Naturellement, le coran parle du voile et comprend une multitude de prescriptions médicales qui avaient lieu d’être à l’époque dans cette partie du monde. La civilisation occidentale qui s’est rapidement déplacée à l’Ouest de la Méditerranée orientale, compte tenu du climat différent, n’a gardé que des décorations sur le chapeau de ce voile quelques siècles plus tard. En raison de l’invasion de Gengis Khan qui a provoqué une sorte de catastrophe civilisationnelle, les musulmans ont tenté de transformer les normes sanitaires en religieuses.

Aujourd’hui, cette catastrophe a des échos inattendus. Le monde musulman se rend bien compte que tout ne tourne pas rond, il ne se fait plus doubler par les colonisateurs européens mais par les peuples pacifiques des autres civilisations. Et l’une des raisons est le rapport particulier avec le corps humain, présent aussi bien dans les fondements de l’islam que dans ceux du christianisme.

Ces deux religions sont en fait des branches du même arbre méditerranéen. À partir du VIIème siècle, les deux religions, mais surtout le christianisme, ont tenté à maintes reprises de lutter contre le corps humain et d’élever son âme (un homme saint doit être épuisé, détruire sa chair etc.). On peut se rappeler la lutte de l’église européenne contre l’adultère (peine de mort) et même contre le sexe trop ingénieux entre les conjoints. L’islam n’allait pas à de tels extrêmes, mais la peur de la démonstration du corps a toujours existé et existe toujours.

L’académicienne française Hélène Carrère d’Encausse fait remarquer que la civilisation européenne actuelle n’était pas seulement basée sur la tradition chrétienne, mais aussi sur la tradition de la lutte de la société contre l’église (Voltaire et bien d’autres). Le culte du corps, y compris de celui de la femme, est une antiquité préchrétienne. Les musulmans n’ont pas accepté la tradition des voisins. D’où le conflit.

L’Europe a surmonté beaucoup de choses que d’autres n’ont pas réussi à surmonter. Le concept américain d’ « Europe juste », de l’Europe libérée des extrêmes moyenâgeux et des complexes cachés, en est un bon exemple. Il ne faut donc pas s’étonner que les américains ne soient pas d’accord avec leurs ancêtres concernant l’interdiction du voile intégral. Les États-Unis et l’Europe sont des civilisations très différentes et leurs réponses aux défis du temps seront, apparemment, de plus en plus différentes. On ne peut pas dire que les Américains multiethniques n’ont pas peur des changements dans le monde. Leurs craintes sont juste un peu différentes.

Mais comment le monde musulman répondra-t-il au défi de la France est une autre question. De toute évidence, tout commencera par des cris et un scandale. Mais ensuite... En fait, la décision du parlement français donne au monde musulman une chance de commencer une nouvelle époque où les femmes pourront nager dans la mer et dans les piscines en maillot de bain, et pas en vêtements comme on peut l’observer aujourd’hui. Aujourd’hui une bonne hygiène de vie, dans ce cas pour les femmes, ne ferait pas de mal aux musulmans. On ne voudrait pas voir les musulmanes se transformer en monstres musclés à l’instar des féministes américaines.



Ce texte n’engage que la responsabilité de l’auteur

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans France info
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche