Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 18:24

afp-photo-zy.jpgPlus d’un mois après le passage dévastateur de Xynthia, "plus jamais ça !", braillent les pouvoirs publics.
A donc été publiée hier, la carte des zones rouges où il sera désormais interdit de construire, en Vendée et en Charente-Maritime .
C’est la loi n° 95-101 du 2 février 1995, dite des plans de prévention des risques naturels prévisibles (PPR), faisant suite aux lois de décentralisation de 1982-1983, sous le premier gouvernement de Feu La Mitte, qui fixera les limites des zones à risque.

Les risques "naturels" !
Elle a bon dos Dame Nature .
Qui dira jamais les ravages des lois de déréglementation ?
"Depuis la loi de décentralisation de 1982, le contrôle a priori de l’Etat sur les actes des collectivités territoriales a été supprimé au profit d’un contrôle de légalité a posteriori, exercé par les préfets et les tribunaux administratifs. Dans ce contexte, tant qu’il respecte la loi,un maire peut accorder à sa guise un permis de construire". Le Figaro Magazine , qui prend moins ses bourgeois lecteurs pour des cons que Libé les siens, petits bourgeois.

Sans doute pour expliquer la naissance de Xynthia, on évoque cette conjonction rare d’une marée énorme avec une forte dépression cyclonique, mais elle avait été annoncée !
Dès le 26 février, Météo France sonnait la corne de brume en prévoyant : « de très fortes vagues déferlant sur le littoral » créant ainsi « une élévation temporaire du niveau de la mer pouvant submerger certaines parties du littoral ».

En outre, les zones les plus exposées étaient parfaitement connues des préfectures. Ainsi, concernant les deux communes qui furent les plus dévastées, L’Aiguillon et La Faute-sur-Mer, il existe un rapport présenté de la Direction départementale de l’équipement (DDE) de Vendée d’octobre 2008 qui alertait sur risque de “dégâts majeurs aux biens et aux personnes”.
Ce rapport révéle le mauvais état et le mauvais entretien des digues construites après les tempêtes de 1926 et 1929.
On y lit cet avertissement : « la conjonction de deux phénomènes, crue dans l’estuaire du Lay et submersion marine, pourrait avoir un impact très important sur les zones densifiées à l’arrière d’un réseau de digues vieillissant ».

Après le passage furieux de Xynthia, le 2 mars, Sud-Ouest révélera : « Les plus anciens se souviendront sans doute que les 5 kilomètres de digues élevés dans les années 1930 l’ont été afin de protéger les champs alentour, et certainement pas un village champignon. »
Trop tard, hélas !
L’Aiguillon et La Faute-sur-Mer, toutes deux bâties sur de vastes espaces gagnés loin, loin sur la mer, furent submergées sous des écroulements d’eaux. Et leurs noyés pensifs, au loin entraînés, sans retour.

Sous l’Aiguillon du risque annoncé aucune mesure d’évacuation ne fut prise par les préfectures !
La Faute à la Mer ?
félix Niesche

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche