Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 18:50

f413242e-43ea-11df-8797-954106b15ga.jpgAprès quatre tentatives d'expulsion qui ont échoué, Guilherme Hauka Azanga a pu regagner son domicile à Lyon sur décision du préfet du Rhône. Il reste néanmoins reconductible à la frontière à tout instant.

Guilherme Hauka Azanga a été relâché pour «mettre fin» à sa rétention administrative devant «l'impossibilité matérielle» de procéder à son expulsion. Le communiqué de la préfecture du Rhône est tombé jeudi soir, peu avant vingt heures, provoquant l'immense soulagement de l'intéressé et de sa famille de ce sans-papiers angolais de 45 ans.

Guilherme Hauka Azanga devait être expulsé jeudi 8 avril par un vol militaire au départ du Bourget a finalement été relâché du Centre de rétention administrative (CRA) de Bobigny en Seine-Saint-Denis où il était retenu. Il a finalement pu rentrer à Lyon à la mi-journée avec sa compagne, accueilli à la gare de la Part-Dieu par une centaine de personnes.

 

«Du délire complet»

 

Depuis le mois de janvier, la situation de ce père de famille était presque devenue rocambolesque. Il a ainsi subi quatre tentatives successives d'expulsion, selon Réseau Education Sans Frontières (RESF), avant d'être finalement remis en liberté jeudi soir.

Fin janvier, Guilherme Azanga est placé à la maison d'arrêt de Corbas dans le Rhône, après avoir refusé de monter dans l'avion devant le ramener en Angola. Le 18 mars, sa peine purgée, il embarque à nouveau dans un avion, destination Luanda via Francfort. Or, en Allemagne, le pilote de ligne refuse de décoller avec ce passager ligoté et menotté à son bord. Reconduit alors au CRA de Lyon Saint-Exupéry, il le quitte pour être transféré mercredi soir à Roissy-Charles-de-Gaulle. Mais là encore, par conviction personnelle, le pilote du vol Air France pour Luanda refuse par deux fois d'embarquer Guilherme.

Selon la préfecture du Rhône, le sans-papiers se trouvait jeudi soir en escale à Lisbonne, avant de revenir au CRA de Bobigny. Une déclaration à laquelle n'adhère pas vraiment le RESF, qui émet plutôt l'hypothèse d'un aller-retour au Portugal sans même avoir atterri. «L'Allemagne n'en veut pas, la France non plus. Le Portugal n'a pas voulu qu'on lui refile la patate chaude» affirme le RESF, qui dénonce une situation de «délire complet» et à chaque étape, «un déploiement de forces démesuré».

 

Une reconduction possible à tout moment

 

Quant au principal intéressé, il avait perdu tout espoir. «Je n'y croyais plus. Tout le monde s'est battu pour que je sois libéré, je les remercie du fond du cœur», a-t-il affirmé, épuisé par cette bataille au long cours. Un combat mené de concert par le RESF et de nombreux élus socialistes, auxquels se sont joints de nombreux parents d'élèves de l'école Gilbert-Dru à Lyon, où sont scolarisés les deux enfants que Guilherme a eus en France avec sa compagne Florence.

Arrivé en France il y a 8 ans en laissant en Angola sa première femme et leurs cinq enfants, Guilherme Hauka Azanga a fait plusieurs demandes d'asile, toutes rejetées. Si l'énième tentative d'expulsion n'a pas pu être achevée, le sans-papiers reste néanmoins reconductible à la frontière à tout instant puisqu'il est soumis à une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Une épée de Damoclès, en somme, contre laquelle le RESF compte se battre. «On ne lâchera rien jusqu'à la régularisation», affirme l'association.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche