Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 20:44

Lors des épreuves du Bac, des candidats n’ont pas respecté la consigne interdisant le portable dans les salles de composition malgré la campagne d’information lancée par le ministère de l’Education nationale et ce, malgré la consigne portée sur les convocations. Dans cette déclaration, le ministère voudrait rappeler cette interdiction aux candidats. Dans une déclaration signée par Kourouma Ibrahima, inspecteur général coordonateur de l’inspection général, celui-ci dénonce le non respect des dispositions prises et fait savoir : «pour des raisons inavouables, certains candidats ont délibérément choisi de contrevenir à ces mesures pourtant claires. Ce sont au total 1015 téléphones portables qui ont été saisis dans les centres d’examens d’Abidjan et de l’intérieur du pays. Ce nombre est un indicateur qu’il faut prendre au sérieux, pendant qu’il est encore temps». Il interpelle à cet effet les parents d’élèves et les partenaires sociaux face à cette situation qui laisse de graves présomptions de fraude dans certains cas et des actes de tricherie avérée dans d’autres. Selon l’Igen Coordo, «la numérisation de la fraude et de la tricherie» est un phénomène avéré qui mérite attention. Quant au sort des propriétaires desdits portables, voici ce qui leur est réservé : "des enquêtes approfondies seront menées pour préciser le degré d’implication des propriétaires de téléphones saisis dans des cas de fraude ou de tricherie et situer les responsabilités, toutes les responsabilités, pour que chacun réponde de ses actes devant les juridictions compétentes. Ce dossier sera traité au cas par cas avec rigueur et impartialité" prévient-il.

Jean Prisca

Le Nouveau Réveil

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 21:04

Sera-t-il candidat ou pas à la mairie de Daloa lors des prochaines municipales prévues en novembre ? Les pressions des populations se multiplient et s’accentuent davantage sur Me Kossougro Séry.

Lors de son dernier séjour à Daloa, partout où il est passé pour parrainer ou présider une manifestation, les populations dans leur grande diversité (enseignants, religieux, commerçants, associations de jeunes et de femmes) ont sollicité sa candidature à cette élection. L’avocat n’a donné de suite à cette requête. Pour les concernés qui considèrent que le bref passage qu’il a fait à la tête de la mairie de Daloa prouve qu’il est l’agent de développement qu’il faut à la cité des ‘’Antilopes’’. Quant à tous les secrétaires de section de son parti avec lesquels, il a eu une séance de travail, le dimanche 1er juillet 2012, en tant que délégué Pdci de Daloa-commune, ceux-ci lui ont mis la pression. « Délégué, soyez candidat aux municipales et nous, secrétaires généraux de section et nos comités de base, ferons le travail. Car, vous avez un antécédent qui milite en votre faveur. Les populations ont vu votre gestion de la commune et celle qui se passe actuellement. Tout le monde connait votre place », ont clamé la plupart des intervenants. Comme si ces fortes pressions ne suffisaient pas, ce sont les associations du quartier ‘’Soleil’’, des femmes Agni et Baoulé, des femmes de Lobia-Extension, des Eglises qui manifestent l’ardent désir de voir Me Kossougro avant le 07 août à leur cérémonie dont il sera, à n’en point douter, le parrain. La question de sa candidature sera remise au goût du jour. Là où, la pression est en train de monter d’un cran, ce sont les audiences demandées à sa résidence par les chefs de communauté qui tiennent à lui parler de vive voix. Me Kossougro pourra-t-il tenir face à cette succession de pression et pour combien de temps? Les jours à venir nous situeront.
M.Ouattara

L'intelligent d'Abidjan

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:55

AGENDA DU CHEF DE L’ÉTAT

Jeudi 26 Juillet 2012 : SEM Alassane Ouattara sera reçu à l'Elysée par le Président Français François Hollande

Vendredi 27 Juillet 2012 : Le Président Alassane Ouattara rencontrera la Reine d'Angleterre, au Palais de Buckingham ,puis assistera a la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 12:11

Les délibérations des examens du CEPE et de l’entrée en 6ème ont débuté. Pour s’assurer du bon déroulement de ces délibérations, le ministre de l’Education Nationale, Mme Kandia Camara a effectué hier en début d’après-midi une visite surprise dans des centres. Elle s’est rendue au Groupe scolaire Satigui Sangaré à Adjamé. Dans ce centre, le ministre s’est entretenu avec le chef de centre et le Directeur Régional d’Abidjan1(DREN). Accompagnée de ses collaborateurs, elle a également visité le Lycée classique d’Abidjan abritant les épreuves orales du Bac des séries A, C et D. Kandia Camara a également encouragé les candidats et invité les responsables de centres à redoubler de vigilance pour traquer les éventuels fraudeurs.

Le Patriote

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour  


 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 18:18

Le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur est dorénavant mieux outillé pour assurer la sécurité des Ivoiriens et de leurs biens. En effet, le département dirigé par le ministre d’Etat Hamed Bakayoko vient de bénéficier d’un important don de matériel informatique, offert par la société « Ivoirienne de Distribution de Tabac » (IDT). La cérémonie de remise de ces équipements, constitués de 40 ordinateurs multimédia de bureau d’une valeur d’un peu plus de vingt-et-un millions de francs (21.000.000 FCFA), a eu lieu ce lundi 12 septembre au ministère de l’Intérieur, sis au Plateau.
Pour Aboubakar Sidiki Fofana, directeur général d’Ivoirienne de Distribution de Tabac (IDT), une jeune entreprise qui représente la multinationale British American Tobacco en Côte d’Ivoire, la donation de ce jour s’explique par le fait que la sécurité conditionne tout développement économique et humain. « Nous avons choisi de commencer par le ministère de l’Intérieur, parce qu’il ne peut avoir d’affaires s’il n’y a pas un minimum de sécurité. Notre action vise à accompagner modestement le ministère de l’Intérieur pour le retour à la normalité au niveau sécuritaire. IDT vient donc soutenir le ministère de l’Intérieur pour le rétablissement de la sécurité dans notre pays », a indiqué M. Fofana.
Pour sa part, le Commissaire divisionnaire Major Lanciné Cissé, Directeur de cabinet adjoint chargé de la Sécurité et de la Police, représentant le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, s’est réjoui de recevoir cet important lot de matériel informatique qui, selon lui, viendra renforcer les capacités opérationnelles des structures de police. « Nous saluons votre action et votre engagement à nos côtés. Nous sortons d’une crise grave, les commissariats ont été pillés et nous somme dans une phase de rééquipement. Votre don est donc très opportun car il permettra d’équiper les commissariats et les services de police judiciaire », a souligné M. Cissé. A sa suite, le général Brédou MBia, directeur général de la Police nationale, a rassuré le donateur quant à l’usage à bon escient de ce précieux outil de travail, qui permettra à la police d’être davantage efficace dans la protection des personnes et des biens. « Aujourd’hui en offrant 40 ordinateurs aux structures de police, je vous assure que la société IDT fait œuvre utile. Et nous allons en faire très bon usage », a insisté le DG de la Police, avant de lancer cet appel : « Que d’autres structures suivent l’exemple de IDT, car nous avons des besoins immenses ».
Après le ministère de l’Intérieur, la société « Ivoirienne de Distribution de Tabac » (IDT) entend faire dans les prochaines semaines et les mois à venir d’autres dons à diverses structures étatiques, notamment les ministères de la Santé, de l’Education nationale, etc. Aboubakar Sidiki Fofana justifie les actions de sa structure en ces termes : « IDT est une entreprise citoyenne qui entend apporter sa modeste contribution aux autorités ivoiriennes pour la reconstruction nationale en cours ».

Ministères

ABIDJAN.NET

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour  

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:51

Une piste rougeâtre longue de 4 Km environ mène à l’aéroport de San Pedro. Créé dans les années 70, l’aéroport de la cité portuaire compte certainement parmi les plus importants du pays. Après ceux d’Abidjan, de Yamoussoukro et de Bouaké, cette porte d’entrée par les airs renferme de quelques commodités. Jadis, construit à l’extrémité de la ville sur l’axe jouxtant le Centre de formation professionnelle (Cfp), l’aéroport de San Pedro, exploité par la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et maritime (Sodexam) et dirigé par M. Kra est aujourd’hui en pleine ville. L’extension du quartier ‘’Les lacs’‘ de la cité a conduit au morcellement de l’espace prévu pour agrandir l’aéroport. Conséquences, certains cadres, en dépit de l’opposition de la société aéroportuaire, ont construit de belles villas sur l’espace public. D’autres y ont développé des potagers et des rizeries. «Tout ce que vous voyez là-bas, c’est le site de l’aéroport. La mairie a attribué l’espace aux populations pour habitation. La Sodexam a expliqué aux acquéreurs qu’ils sont sur un domaine public. Et qu’ils seront déguerpis un jour au l’autre. Mais, personne ne nous écoute», témoigne K. A., un agent de l’aéroport. Cette décision de morcellement, a expliqué sous le couvert de l’anonymat un agent de la mairie, a été prise après la volonté affichée de déplacer l’aéroport sur la route de Grand-Béréby. Ce projet de délocalisation est toujours d’actualité. A cet effet, la société aéronautique a proposé le maintien de l’aéroport actuel, pour les vols domestiques et la construction d’un nouvel aéroport pour les vols internationaux, dont le financement sera fait sous forme de BOT. Le site de l’aéroport actuel se compose d’une cité pour travailleurs qu’on retrouve juste à l’entrée, à droite de la plate-forme. L’on ressort sur la piste d’atterrissage. Distante de 2 km, cette large et unique piste débouche sur l’embouchure du fleuve côtier le «Digbeu» qui prend sa source dans la région de Grand-Béréby. Au milieu de la piste, à gauche, lorsqu’on a le regard vers le sud, il y a une aérogare destinée aux petits avions. Contigu à cette aérogare, un bâtiment de fortune sert de salle d’accueil aux voyageurs. On y retrouve un restaurant et un bar. En bout de piste, un opérateur économique de la région, un certain Fatal qui a un avion privé de 8 places, s’est fait construire son aérogare. Il paie des taxes à l’Etat pour l’usage de l’espace. Juste au-dessus de nos têtes, surplombe sur une petite colline, la tour de contrôle de l’aéroport. Un petit bureau occupé par les agents de la Sodexam permet la gestion de tout cet espace. Sur cette colline, une station météorologique permet à la trentaine d’agents qui travaille sur place de contrôler la bonté du temps pour les décollages et les atterrissages. «L’avion atterrit toujours contre la direction du vent. Cela évite de l’entraîner au loin. C’est pourquoi vous voyez les ballons au bord de la piste», explique Patrice T., un agent météo. En descendant la petite colline qui abrite la tour, juste en bout de piste, on aperçoit la caserne des sapeurs-pompiers militaires du port. Deux camions-incendies flambants neufs suivent de près les décollages et les atterrissages des aéronefs. Selon des témoignages recueillis, seule la compagnie Sophia Airlines fait des vols réguliers. On l’appelle ici «le régulier». Tous les lundi, mardi et jeudi dans la matinée, cet avion relie Abidjan à San Pedro. Le vendredi, dans la soirée, il transporte les touristes qui veulent passer le week-end dans la cité balnéaire. Le voyage coûte 140.000 Fcfa environ en aller et retour. En outre, des opérateurs économiques disposant d’avion privé font également la navette entre la capitale économique et la cité portuaire. Dans ce cas, l’aéroport devient «à péage», nous confie un agent. La plate-forme accueille également les avions et les hélicoptères appartenant à l’Onuci qui effectuent des vols réguliers. Un autre agent se souvient que la présidence était quasiment la seule institution qui atterrissait en ce lieu. Pendant la campagne présidentielle, le président Alassane Ouattara y a fait des tours abord de son jet privé. L’aéroport qui attend les agents, reste sous-utilisé. La compagnie ivoirienne Air Ivoire qui utilisait ses pistes jadis, est tombée en faillite. Les habitants de la région espèrent que le nouveau gouvernement mettra en place une nouvelle politique qui devrait permettre, selon eux, à l’aéroport de San Pedro de jouer pleinement son rôle dans la reconstruction du pays.
Allah Kouamé à San Pedro

Nord-Sud

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour  

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 21:54

La population de Mélékoukro, dans la sous préfecture d’Adiaké (région du Sud-Comoé), a construit, sur fonds propre, un centre de santé, composé d’un dispensaire et d’une maternité.

Selon le président de la Mutuelle de développement de ce village, M. Wandaman Paul, l’initiative de ce projet relève des villageois qui avaient entamé une cotisation avant dêtre soutenus par les cadres de la région pour achever cette réalisation.

Les équipements de ce centre ont été offerts par le Fonds des Nations Unies à la population (FNUAP).

Le centre est actuellement doté d’infirmier chargé de gérer les affaires courantes, en attendant l’affectation souhaitée par la population d’une sage-femme pour la prise en charge des femmes enceintes.
AIP

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 14:53

eleve--v.jpgL’épreuve écrite du Certificat d’études primaires et élémentaires (Cepe) se déroulera le 6 septembre prochain. L’information n’est pas encore officielle mais elle est certaine. L’épreuve orale du baccalauréat aura lieu du 13 au 17 septembre. Les écrits du bac sont programmés du 20 au 23 septembre. Les oraux du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) sont prévus du 27 septembre au 1er octobre et les écrits du 4 au 5 octobre. Les épreuves sportives  du Cepe sont en cours. Elles s’organisent de manière sectorielle. A Marcory, par exemple, l’Iep de Biétry a passé ses examens physiques avant-hier. Du mardi 5 au mercredi 6 juillet, les candidats au baccalauréat vont concourir aux épreuves sportives. Deux semaines après, certainement les 18 et 19 juillet, ce sera au tour des prétendants au Bepc de se présenter à l’épreuve physique. La nouveauté est que l’écrit du Cepe est le premier examen à grand tirage cette année au lieu du dernier comme précédemment. La date de la prochaine rentrée scolaire est probablement le 2 novembre. Il faut aussi retenir que, malgré le découpage des cours en deux zones pédagogiques, il est prévu des examens uniformes sur l’ensemble du territoire national.
Nesmon De Laure

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour  


 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 20:03

2186417-3047945.jpgLe département d’Etat des Etats-Unis va tester un nouvel outil de trucage électoral à l’étranger.
L’expérience aura lieu en Guinée à l’occasion de la prochaine élection présidentielle, le 27 juin 2010. Les 4 297 686 électeurs inscrits auront la possibilité d’envoyer des SMS à un centre de surveillance électorale pour rapporter si le scrutin se déroule normalement où s’ils ont assisté à des fraudes.
Les électeurs n’ont évidemment pas tous des téléphones portables et il ne sera pas possible de vérifier l’authenticité des SMS.
Le Centre de surveillance —en fait un faux-nez de l’ambassade des Etats-Unis auquel auront été associées des ONG— analysera ces messages et les réexpédiera sur le site internet de la Commission nationale électorale, non sans les avoir bien évidemment filtrés. C’est sur cette base biaisée que la Commission nationale se basera pour valider ou non le scrutin.
Le but de cette expérience n’est pas de truquer ce scrutin, que l’on souhaite exemplaire, mais d’affiner comment on pourrait le faire avec de tels moyens dans d’autres pays.

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 21:48

67220 policeVisages stupéfaits, yeux rougis par les larmes. Une vive émotion a gagné hier en début de soirée les habitants de la rue Chance-Milly à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Sous les yeux de son fils, un père de famille a perdu la vie, tombé sous les coups de couteau que lui a portés un individu pour des raisons qui restaient hier soir indéterminées.

Peu de temps après les faits, les policiers ont interpellé 400 mètres plus loin l’agresseur, qui était alors poursuivi par des jeunes témoins du drame.
Aux environs de 17 h 40, la victime, un chauffeur de taxi âgé de 47 ans, joue au avec son fils, 11 ans, sur le terrain de sport aménagé par la municipalité. Sans raison apparente, un forcené surgit et lui porte plusieurs coups à l’arme blanche avant de s’enfuir.  Malgré l’intervention des secours, l’homme décède vers 18 h 30 dans le véhicule du Samu.  « J’ai vu mon ami mourir sous mes yeux, sanglote une voisine. Je n’ai pas assisté à la scène car je me trouvais chez moi. Un barjot l’a attaqué près de l’arrêt de bus. » La thèse de l’acte d’un déséquilibré semblait en effet la plus plausible hier soir. « La personne arrêtée, âgée de 41 ans, est défavorablement connue de nos services », précise-t-on du côté de la police. Cet homme, présentant visiblement des troubles psychiatriques, aurait commis des délits mineurs.

Le suspect repéré depuis trois jours par des témoins

Tandis que les du service départemental de la police judiciaire, en charge de l’enquête, effectuent des relevés d’empreintes après 20 heures, les riverains se pressent de chaque côté du périmètre de sécurité délimité par les forces de l’ordre. Des gens calmes mais choqués par ce qui vient de se produire. « Le monsieur décédé était quelqu’un de très bien, assure une dame. C’est terrible que son fils ait vu tout ça. Quel choc ! »
Le chauffeur de taxi tué avait l’habitude de fréquenter l’un des cafés de cette artère qui longe le cimetière Sud de Clichy, non loin du boulevard périphérique. Il y retrouvait régulièrement d’autres collègues. L’homme s’occupait par ailleurs d’une équipe de foot dans la commune voisine de Levallois-Perret. « Tout le monde l’appréciait beaucoup, en particulier les jeunes », précise une habitante. Plusieurs témoins affirment que le suspect avait installé sa camionnette dans le quartier depuis trois jours et qu’il présentait un comportement menaçant.
Repost 0
Published by Seth koko France - dans Faits divers
commenter cet article

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche