Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 11:53

maison blancheLes Etats-Unis reconnaissent le président Alassane Ouattara comme le dirigeant légitime de la Côte d`Ivoire, a affirmé vendredi le président américain Barack Obama.
"Les élections de l`an dernier ont été libres et justes" a affirmé Obama
dans un message vidéo dirigé aux dirigeants et au peuple de ce pays.
"Le président Alassane Ouattara est le dirigeant démocratiquement élu de la
nation", a-t-il ajouté.

Le Titre est du service de communication du site


Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 14:38

seth-koko-bur-14.jpgAppel à l’enrôlement des jeunes civils dans l’armée Gbagbo : « Sur le chemin du la CPI, Blé Goudé enfonce encore plus Gbagbo et ses sbires »!

Blé Goudé, leader des jeunes patriotes de Laurent Gbagbo a appelé samedi les jeunes à se faire enrôler massivement dans l’armée et à se tenir prêts à mourir pour leur pays. Lançant ainsi son « appel historique » à la nation.

C’était lors d’un meeting samedi dernier à Yopougon, une commune d’Abidjan.
Blé Goudé a exhorté les jeunes à se rendre le 21 mars 2011 à l’Etat-major des armées pour se faire enrôler afin de libérer la Côte d’Ivoire des bandits et rebelles qui l’attaquent dit-il.

·         La Réaction de l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI)

Nous membres de l’ACSCI disons à M. Blé Goudé qu’avec ce énième envoi à l’abattoir de nos enfants, sœurs et petits frères, il vient une fois de plus aggraver son cas vis-à-vis des organisations de défense de la société civile ivoirienne dont l’ACSCI  fait partie.

Avec ses multiples prises de positions suicidaires qui ont conduit des milliers de familles ivoiriennes à la mort, M. Blé Goudé vient de nous confirmer que son ignorance politique, intellectuelle et son incivisme, ne pourront que détruire les efforts fait par de millions d’ivoiriens et la communauté internationale pour le retour à la paix et à la réconciliation.

Pour rappel, nous disons a Blé Goudé qu’en sa session extraordinaire du 10 mars 2011, à Addis-Abeba, l’Union Africaine, (cette organisation continentale qui a été créée pour aider au règlement des conflits africains), a en présence des deux parties en conflit dans notre pays, rendu son verdict.

L’UA a reconnue après examen des dossiers soumis par les parties, l’élection d’un seul président pour la République de  Côte d’Ivoire, en la personne de M. Alassane Ouattara. Ce verdict a été soutenu par toutes les autres organisations de régulation de ce monde.

Mission a été donnée M. Alassane Ouattara de prendre en tant que Président de la République de Côte d’Ivoire, des dispositions pouvant amener à un règlement rapide et pacifique de cette crise post-électorale.

Face à ce dénouement, que nous apportait la résolution de l’UA, nous attendions une intervention publique et  responsable de la part de M. Laurent Gbagbo, pouvant enfin libérer le peuple et stopper l’hémorragie. A notre grande surprise, nous apprenions le samedi 19 mars 2011, une nouvelle escalade de ce dernier à travers un certain Blé Goudé, (un agitateur) dont le comportement a toujours conduit notre nation à la violence.

M. Goudé se plait à « appeler les jeunes à se faire enrôler massivement dans l’armée et à se tenir prêts à mourir pour leur pays.».

Le 22 janvier 2011 au stade champroux, Le Général Philippe Mangou, chef d’état-major n’a-t-il pas dit ceci à l’endroit de l’armée: «Nous préférons mourir en premier pour ce pays et quand le dernier tombera, prenez la relève» ? Cette armée a-t-elle finit de se battre pour le peuple ? Le dernier militaire est-il tombé pour que vous cherchiez de la chair à canon ?

N’avez-vous pas prévu dans votre gouvernement illégal, une armée formée pour protéger la république ? 

Votre comportement est la preuve que notre armée ne vous soutient plus dans votre projet surréaliste et de suicide collectif. Pourquoi est-ce que vous sollicitez l’aide de civils sans aucune formation de maniement des armes pour faire face à une révolution armée imminente ?  Blé Goudé, Notez que cela est un crime, et vous rend passible de poursuites judiciaires.

La société civile tenait à rappeler au camp Gbagbo au cas où il l’aurait oublié, que ce dernier  n’est plus le président légitime et légal de la République de Côte d’Ivoire : Ceci est le verdict, dit par la commission d’enquête demandé le 21 décembre 2010 par Laurent Gbagbo lui-même. Ce dernier avait affirmé devant le peuple qu’il se plierait aux décisions de cette enquête africaine si celle-ci était menée par des africains. Ce qui a été fait.

C’est pour quoi :

La Société Civile demande une fois de plus à Blé Goudé de comprendre qu’il n’est plus dans la légalité ni dans la légitimité. Elle lui demande également d’arrêter d’aggraver le sort de M. Laurent Gbagbo qui risque déjà la CPI, pour avoir conduit et soutenu depuis le 28 novembre 2010, la déstructuration de notre nation et les tueries de populations innocentes.

Trop c’est trop, le peuple a assez souffert. Arrêtez, arrêtez !

M. Blé Goudé, arrêtez de faire tuer nos enfants, sœurs, petits frères en les envoyant constamment vers l’armée et les milices! Par vos différentes prises de positions, vous avez fait couler trop de  sang et endeuiller un nombre important de familles dans ce pays.  Arrêtez et laissez les ivoiriens se réconcilier.

Arrêtez de vous enprendre à la mission des Nations Unies car vous seriez incapable d’assurer leur rôle! « Il suffit de juger votre action en tant que personnalité du gouvernement illégal de M. Gbagbo pour s’en rendre compte. » Vous êtes tous dans une logique suicidaire. Si vous voulez vous suicider, alors suicidez-vous seuls, et évitez d’entrainer nos parents dans votre projet digne d’analphabètes.

Vous parlez de souveraineté :

Laissez les ivoiriens regagner la paix et la réconciliation afin qu’ils se mettent au travail car il n’y a que le travail qui donne à l’être humain son indépendance et sa dignité.

Nous aurons la souveraineté dont vous et M. Gbagbo parlez tous les jours lorsque nous arrêterons de taper nos poitrines, et que nous nous concentrerons sur le travail ; et rien d’autre que le travail.

Exemple incontournable : La Chine a forcé le respect de ce monde et obtenu sa souveraineté par le travail, et non après avoir livré une guerre armée contre l’ONU comme vous le faites en Côte d’Ivoire avec Gbagbo. Blé Goudé, arrêtez d’égarer et d’abrutir notre peule.

En conséquence :

Considérant le comportement de M. Blé Goudé trop irresponsable et suicidaire pour l’avenir de notre pays, l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne condamne fermement et informe M.Blé Goudé qu’il sera tenu pour responsable des conséquence d’un tel appel, surtout s’il contribue à augmenter la mort de civils utilisés comme de la chair a canon. Si cela arrivait, l’ACSCI portera plainte contre lui devant la CPI (Cour Pénale Internationale).

Fait à paris le 21 mars 2011

Pour la présidence de l’ACSCI

Seth Koko

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos
Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 20:04

Avant la réunion de l'UA, Seth koko BlackSeth Koko, invité spécial  de TV LIVE dit ses vérités.

ivoirtv.net.jpgTHEME : Crise Post-électorale en Côte d'Ivoire

Cliquez sur le logo pour visualiser L'interview

DATE: 09 mars 2011

Cote-divoire-drapeau.jpgHEURE : 17 H (New-York) 23H (Paris) , 22H (Abidjan)

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 21:04

seth koko bur 14

 

Seth Koko invité spécial  de TV LIVE 

ivoirtv.net.jpgTHEME : Crise Post-électorale en Côte d'Ivoire

DATE: 09 mars 2011

Cote-divoire-drapeau.jpgHEURE : 17 H (New-York) 23H (Paris) , 22H (Abidjan)

Des vidéos anciennes et récentes de Seth Koko pour votre réflexion du jour 

 

 
 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

 

 



Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 16:21

 

seth kokoelysée paris1L’Union Africaine (UA) a été créée non-seulement  pour rivaliser avec les autres organisations internationales de développement et de maintien de la paix dans le monde,  mais surtout pour démontrer au monde entier la capacité des dirigeants africains à promouvoir la démocratie, la solidarité et le partage équitable des biens de leurs pays respectifs avec leurs populations.

Ceci pour la dignité et la prospérité du continent africain.

Malheureusement, depuis la création de cette organisation, nous n’avons jamais connu la fierté de voir l’Union Africaine régler un conflit ; qu’il soit économique, social, politique ou militaire.

Le bilan de notre UA  est médiocre jusqu’à ce jour alors que cette organisation existe grâce aux cotisations des contribuables africains. Les échecs de ses médiations se cumulent de pays en pays, entrainant ainsi la mort et l’appauvrissement des filles et fils du continent.

Devant  l’incapacité constatée de l’Union Africaine, et en particulier de celle du panel des chefs d’Etats à écourter la souffrance des populations ivoiriennes,

Nous, ivoiriens et ivoiriennes, rassemblés au sein de l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI), condamnons la décision du  Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l`UA,  qui accorde un mois supplémentaire au panel des chefs d`Etats africains, chargés de rendre des décisions contraignantes aux principaux protagonistes de la crise ivoirienne.

Nous attirons l’attention d’Amnesty international, de Human Rights Watch, de Reporter Sans Frontière, du conseil des droits de l’homme de l’ONU, de l’Union Européenne, de la Cour Pénale Internationale, du conseil de paix et de sécurité de l’ONU, de la CEDEAO et en fin, du Secrétaire Général des Nations Unies, que ce délais supplémentaire d’un mois accordé au panel ne pourra qu’enfoncer notre pays dans une guerre civile. « Le temps joue contre la Côte d’Ivoire, au regard du drame qui s’y joue aujourd’hui. »   

Mandatons Mr Seth Koko, Leader d’opinion et Président de notre cellule de réflexion pour la démocratie et le développement de la Côte d’Ivoire, à intervenir dans une vidéo le mardi 08 mars 2011, afin de donner  la position de l’ACSCI aux populations ivoiriennes.

Fait à Paris le 2 mars 2011

Pour la Présidence de l’ACSCI

Seth Koko  

 

  Des vidéos anciennes et récentes de Seth Koko pour votre réflexion du jour  

 

 


 

 


 

 


 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 16:31

kkb pdciParti retirer un document à la mairie de Cocody, hier, Kouadio Konan Bertin (KKB), président national de la Jpdci a été séquestré par des militants de Lmp. KKB qui a eu son salut grâce à l'intervention prompte de la police qui l'a exfiltré, raconte dans cette interview sa mésaventure.
Monsieur le président, nous avons appris que vous avez été séquestré par des militants de Lmp quelque part à Cocody. Que s'est-il passé ?
Je me suis rendu à la mairie de Cocody. Vous savez, mes trois enfants sont nés à Cocody, c'est là qu'on a fait leur papier. J'ai été donc retir un document. A peine suis-je rentré que tous les agents excités ont estimé que c'était l'occasion d'en découdre avec moi. Il fallait me tuer. J'entendais des gens surexcités qui appelaient du renfort un peu partout. Heureusement, il faut reconnaître et ça, je l'ai souvent dit à Gbagbo, c'est nous (Ndlr : Pdci) qui avons créé la police et l'armée de Côte d'Ivoire. Donc les policiers sont venus. Ils ont été exemplaires.

Quels sont les unités de police qui sont venues à votre secours ?
Il y avait de tout là-bas. Les policiers du 8ème, de la Bae, les policiers du district. Bref, j'ai été exfiltré au milieu d'une cohorte de personnes aigries qui voulaient attenter à ma vie. Je suis allé au commissariat. J'ai été conduit à la Préfecture de police où j'ai été entendu.
Il y a donc eu plus de peur que de mal.

Quelle heure était-il quand vous auvez été pris à partie ?
C'était de 11h et demie à 13 heures et demie.

Que disaient ceux qui sont venus vous séquestrer ?
Dès qu'ils m'ont reconnu, président des jeunes du Pdci, responsable de jeunesse du Rhdp, j'étais à leurs yeux un rebelle. C'était largement suffisant.

nreveil.jpgComment la police s'est-elle arrangée pour vous sortir de la mairie de Cocody ?
En tout cas, il faut rendre à César ce qui est à César. Je leur dois ma vie. Ils ont été exemplaires. Ils ont fait leur travail, la preuve, je suis là. Je n'ai pas été brutalisé. C'était très bien.

Vous avez été entendu à la police. Pourquoi ? Que vous a-t-on reproché ?
C'était juste pour expliquer, ce qui s'est passé. J'étais quand même aux mains de la police, on ne sort pas de là sans traces. Donc c'était juste pour m'entendre. J'ai fait ma déclaration et je suis parti.

Vous leur avez dit quoi ?
J'ai dit à la police ce que je vous dis maintenant.

Des gens ont trouvé que vous avez pris un risque en vous aventurant à la mairie de Cocody pour retirer des documents ?
Je suis, et il faut que les gens le comprennent très bien, le président des jeunes du Pdci. Ce parti qui a bâti la Côte d'Ivoire. Aucun centimètre carré d'espace de la Côte d'Ivoire ne doit m'être interdit. J'irai partout où besoin se fait sentir. Je suis allé à la mairie sans garde du corps. J'étais seul. En fait, je revenais de l'hôpital. Et pour ne pas exposer des gens, j'avais rendez-vous avec quelqu'un. Mais on ne peut pas m'interdire un centimètre carré d'espace en Côte d'Ivoire, ce n'est pas possible. Au nom de quoi, je ne pourrais pas aller à la mairie de Cocody. Cette mairie, qui l'a bâtie? J'ai vu la mairie se bâtir. Usher Assouan, Mel Théodore, je connais cette mairie. On ne peut pas m'interdire d'aller là où je veux. Ça, c'est de faux débats, je ne rentre pas là dedans. Je vais partout où le besoin se fait sentir. Partout, j'irai.

Que pouvez-vous dire à l'endroit des militants du Rhdp et du Pdci qui ont appris la nouvelle et qui s'inquiètent ?
Je sais que j'ai entendu beaucoup de choses. Il faut le tuer, on va le manger, on va faire ceci. Pour l'instant, moi fils de Pdci, je ne suis pas encore arrivé à ce stade là d'inviter des jeunes Ivoiriens à tuer d'autres Ivoiriens. A mon âme et conscience, ce qui s'est passé, prouve que la Côte d'Ivoire a changé. Gbagbo a gâté le pays. Des Ivoiriens qui tuent, qui blessent, qui attaquent les autres sans état d'âme, sans remords. Je me porte bien, que les jeunes du Rhdp restent tranquilles. On a un combat plus important à mener. Alassane a gagné les élections, il faut qu'il occupe le palais présidentiel pour mettre fin à tout ça. Et cette situation va prendre fin très bientôt. Quand Alassane sera au palais, la Côte d'Ivoire va être pacifiée, les Ivoiriens vont apprendre à s'aimer à nouveau. Ils vont revivre ensemble, la haine va disparaître et on va apprendre à vivre comme avant. Sinon, ce que je vois là ça ne s'explique pas dans un pays civilisé, si ce n'est pas la jungle. C'est ce qui me fait mal. Gbagbo est en train d'animaliser le peuple de Côte d'Ivoire. On a dépassé le stade de l'instrumentalisation. Maintenant, regardez-les vociférer comme des cannibales. Et 80% c'était des jeunes. Je suis inquiet. Je leur ai fait quoi ? Est-ce moi qui leur ait demandé qu'ils soient minoritaires. On est en démocratie. Ils ont été battus dans les urnes. Ils le savent très bien. Il y a eu un premier tour, certifié par Choi sous leurs yeux. Gbagbo est parti au second tour avec Alassane Ouattara. Pourquoi c'est au second tour que Gbagbo trouve quelque chose à redire. Dans quel pays sommes-nous ? On ne nous prend plus au sérieux. Ils sont aigris (les travailleurs de la mairie de Cocody) parce qu'ils ne sont plus payés. A qui la faute ? Il faut qu'ils arrêtent.

Vous êtes sorti de l'hôtel du Golf ? Vous y retournerez ?
Demain (Ndlr : aujourd'hui) j'ai rendez-vous à l'Université au campus 2000. J'y vais. J'ai des courses à faire et je les ferai. Après le campus, j'irai à Yopougon. Je devais retourner à l'hôtel du Golf mais je n'y retourne plus. Je suis venu pour me soigner, je devais rentrer mais je ne retourne plus. Je suis là.
 

Interview réalisée par Diarrassouba Sory

Source: Le Nouveau Réveil

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:37

PHOTO-M.KOKOLe 23 janvier 2011 à Paris, s'est tenu plusieurs meetings de soutien au chef de l'état ivoirien le Docteur, Alassane Ouattara, dont un meeting devant l'Assemblée Nationale,organisé par la société civile (ACSCI), et le second organisé par le groupe Mon-ADO et le RHDP local. Invité à ces deux rassemblements, nous vous proposons un résumé de Cote-divoire-drapeaul'intervention de Monsieur Seth Koko, Homme de paix et de vérité, Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien.

Nous remercions tous les ivoiriens et ivoiriennes, les africains et amis de la Côte d'Ivoire pour avoir contribué à la réussite ces meetings. Vous avez démontré par votre présence, combien vous êtes exacerbé par la Dictature de monsieur Laurent Gbagbo sur le peuple ivoirien.

Le Service de Communication.
Le Résumé de l'intervention de Seth Koko dans cette vidéo

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 18:16

Ally-Coulibaly.gifL’ancien conseiller d’Alassane Ouattara, Ali Coubaly, a pris possession de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris ce mardi. Le nouvel ambassadeur, nommé par Alassane Ouattara et reconnu par les autorités française a dû faire appel aux services d’un serrurier pour pénétrer dans l’hôtel particulier du 16è arrondissement alors inoccupé mais fermé. “Je suis très heureux de pouvoir prendre mes fonctions, de pouvoir faire le travail pour lequel j’ai été nommé par Alassane Dramane Ouattara, le président de la République”, a-t-il déclaré avant d’ajouter : “Je suis désormais l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France.”
Avec lejdd.fr

L’ambassadeur nommé par Ouattara prend possession “par la force” de ses locaux à Paris
france24.com

Accompagné par une cinquantaine de militants pro-Ouattara, Ally Coubaly a pris “de force”, ce mardi, l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris. Récit d’une situation inédite par Alexandra Renard, journaliste de FRANCE 24 sur place au moment des faits. Par FRANCE 24 (texte) Désigné par Alassane Ouattara pour représenter la diplomatie ivoirienne à Paris, Ally Coulibaly a pris possession “par la force” des locaux de l’ambassade de Côte d’Ivoire dans la capitale française, ce mardi.

Accusant son prédécesseur, Pierre Kipré, nommé par le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, de refuser de lui céder la place, Ally Coulibaly “a pénétré dans les locaux de l’avenue Raymond-Poincaré, en forçant la porte et les serrures”, a constaté, sur place, Alexandra Renard, journaliste de FRANCE 24.

Une des portes de l'ambassade de Côte d'Ivoire fracturée

“Prise de la Bastille”

“La situation était un peu folle, rapporte cette dernière. Ally Coulibaly est arrivé vers midi [heure locale], entouré d’une cinquantaine de partisans qui hurlaient et chantaient”, explique-t-elle, en décrivant une foule décidée à en découdre avec l’ancien ambassadeur. La situation, “assez tendue”, ne semble pourtant pas inquiéter les CRS postés quelques mètres plus loin. Ils “n’ont réagi que très mollement”, témoigne Alexandra Renard, “ils ont rapidement laissé la foule pénétrer dans les locaux et s’installer de force”.

Une fois l’ambassade sous contrôle, Ally Coulibaly est “fièrement” apparu au balcon du bâtiment, faisant le “V” de la victoire. “On aurait dit la prise de la Bastille”, commente la journaliste. Mais l’épopée ne s’arrête pas là.

Quelques minutes plus tard, les partisans pro-Ouattara décident de se rendre à l’annexe de l’ambassade, boulevard Suchet. Là, le scénario se répète. “Ils ont à nouveau forcé l’entrée, mais personne n’occupait les lieux, les lumières étaient éteintes”, raconte la journaliste.

Dans la foulée, les partisans du président ivoirien reconnu par la communauté internationale sont partis à l’assaut d’un autre bâtiment. La nouvelle cible ? La résidence de l’ambassadeur ivoirien, à l’hôtel Masseran, dans le 15e arrondissement de Paris. La course folle s’arrêtera là. “Ils n’ont pas réussi à rentrer à cause de la sécurité”, commente Alexandra Renard. Les partisans sont donc repartis bredouilles mais ont promis de revenir vendredi pour s’assurer du départ de Pierre Kipré.

Lynchage d’un pro-Gbagbo

Un peu plus tôt dans la matinée, la situation s’était déjà gravement détériorée devant l’entrée de l’ambassade. Un partisan accusé d’être pro-Gbagbo, “venu pour obtenir un visa pour l’un de ses proches”, d’après Alexandra Renard, a violemment été pris à parti par la foule.

Poursuivi pendant plusieurs minutes, l’homme a été passé à tabac par les pro-Ouattara. “Ils m’ont tabassé, ils ont cassé mes lunettes”, hurle la victime, visiblement choquée, au micro de la journaliste. “Ce sont des assassins, je vous dis ! On ne peut pas diriger la Côte d’Ivoire comme ça, dans le désordre !”. L’homme affirme pourtant être membre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), qui a soutenu la candidature d’Alassane Ouattara au second tour de la présidentielle, le 28 novembre.

Depuis la présentation, le 20 janvier, des lettres de créance d’Ally Coulibaly au Quai d’Orsay, la tension est montée d’un cran entre la France et le camp de Laurent Gbagbo. En guise de représailles, ce dernier a annoncé, dans la foulée, le retrait de l’accréditation de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean-Marc Simon. Une décision “dépourvue de tout effet juridique”, a répliqué le ministère français des Affaires étrangères.

 

SETH KOKO TV

 

 

 


Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 20:30


MEETING DE SOUTIEN DES IVOIRIENS AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

Le dimanche 23 janvier 2011, de 14H à 17H30

Lieu : Paris, devant l’Assemblée nationale

Métro Assemblée Nationale, ou Concorde 

ADO prestation-serment8

 

Stop à la dictature de Laurent Gbagbo !

Nous dévons livrer ce combat afin de refouler « la xénophobie, le racisme, la division des ivoiriens, et la haine instaurée en Côte d’Ivoire par  Gbagbo Laurent et ses suiveurs.

 

INVITE SPECIAL- ORATEUR: Seth Kokoseth koko bur 14

L’ACSCI

(Alliance Citoyenne de la Société Civile)

Vous invite, Ivoiriens et Africains à venir soutenir le président élu de la Côte d’Ivoire

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

FLY MODE 1


                                                                 

 

Le Comité d’Organisation

CONTACT : 00 (33) 663 981 371 Jean-Pierre KATYMEN / 00 (33) 627 235 524 Nour Balagré

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 13:24

Soro 4Guillaume Soro, Premier ministre d`Alassane Ouattara, a averti que sans intervention militaire "bien ciblée" de l`Afrique de l`Ouest en Côte d`Ivoire pour faire partir Laurent Gbagbo, "ce sera la guerre", dans une interview à l`hebdomadaire Jeune Afrique daté du 16 janvier.

"Imaginez que la Cédéao (Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest) n`envoie pas de troupes: vous croyez que M. Gbagbo pourra diriger ce pays sans des dégâts humains infiniment supérieurs? Vous pensez que nous resterons les bras croisés sans exercer notre légitime défense? Ce sera la guerre, et tout vaut mieux que la guerre", a-t-il dit dans cet entretien téléphonique réalisé vendredi.

Alassane Ouattara, reconnu président de la Côte d`Ivoire par la communauté internationale, a affirmé vendredi qu`il était "temps" d`"utiliser la force pour faire partir" son rival Laurent Gbabgo, lors d`une visio-conférence avec un centre de réflexion de Washington.

M. Soro a estimé qu`"une opération rapide et bien ciblée arrêtera les tueries et mettra fin au chaos", affirmant que les violences depuis la présidentielle contestée du 28 novembre avaient fait "plus de trois cents morts".

Un responsable de l`ONU a indiqué jeudi que le bilan était de 247 morts depuis la mi-décembre.

"Entre l`asphyxie financière du clan Gbagbo, la maîtrise du front diplomatique et la mise en pole position de l`option militaire, l`issue est une affaire de semaines, pas de mois", a-t-il poursuivi.

M. Soro s`est prononcé pour l`usage du "droit d`ingérence" de la communauté internationale "dans un pays où les résultats d`une élection démocratique qu`elle a largement financée et organisée sont ouvertement bafoués". "Si ce droit d`ingérence s`était exercé hier au Rwanda, il n`y aurait pas eu de génocide", a-t-il dit.

La quasi-totalité de la communauté internationale exige le départ du président sortant, Laurent Gbagbo, et lui demande de laisser la place à Alassane Ouattara.

Pour tenter de trouver une issue pacifique à la crise, le Premier ministre kényan, le Premier ministre kényan Raila Odinga, est attendu dimanche à Abidjan pour une nouvelle médiation.(AFP)

Alain AHIMOU

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

FLY MODE 1


 

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Vision d'un Leader
commenter cet article

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche