Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:11

serval-15-janvier-2013.jpgLa nuit malienne de lundi à mardi n'a pas connu, contrairement aux précédentes, de gros raids aériens français sur les positions des islamistes. Seulement quelques frappes ont été enregistrées notamment dans la région de Diabaly au centre et de Tombouctou au nord.

Les islamistes, dans une dynamique de réorganisation tactique selon eux, ont, après des campagnes de frappes aériennes, déserté leurs positions de cités maliennes du nord telle Gao.

Selon les témoignages à Gao, les pertes au nord ont été importantes pour les terroristes. Pick up explosés, djihadistes tués, positions anti aérienne et anti chars détruites, hangars de dépôt d'armes et de carburant atteints, ont poussé les extrémistes musulmans à abandonner leurs positions "visibles" et, pour les survivants, disparaitre dans la nature.

Des sources sécuritaires maliennes indiquent que les islamistes ont replié en direction des deux pays frontaliers, l'Algérie et la Mauritanie.

L’Algérie, suspectée au même titre que la Mauritanie de base arrière logistique islamiste, a pourtant ce lundi soir, annoncé sa volonté de fermeture de ses positions frontalières avec le Mali.

L'heure serait pour l'armée française à la réorganisation compte tenu des renforts fraichement acheminés à Bamako. En effet, KOACI.COM apprend que l'opération française Serval, qui a reçu l'appui d'une trentaine de blindés venus de la fore Licorne à Abidjan, qui compte désormais 750 soldats et qui devrait en compter 2 500 comme annoncé ce mardi matin par les autorités, se concentrerait sur le plan de l'offensive au sol notamment après la prise d'une localité située à 375 km au nord de la capitale Malienne.

Diabaly, est toujours à cette heure sous contrôle islamiste, LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:25

Selon le ministère de la défense, le pilote français a été tué par un tir d'arme légère d'un combattant islamiste alors qu'il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle.Au lendemain de l'intervention des forces françaises sur le territoire malien, baptisée "Serval", le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé, samedi 12 janvier, que des unités françaises ont été déployées dans la capitale Bamako "pour contribuer à la protection de Bamako et pour assurer la sécurité de nos ressortissants".

Le ministre a confirmé qu'un soldat français avait été mortellement blessé lors d'un raid d'hélicoptères "contre une colonne terroriste" se dirigeant vers deux villes de la partie sud du Mali, Mopti et Sévaré, après la prise de Konna. M. Le Drian a ajouté que ce raid effectué "en appui de l'armée malienne a permis la destruction de plusieurs unités" terroristes et "stoppé leur progression". Selon l'état-major, une douzaine de cibles ont été atteintes grâce au déploiement de quatre Mirage 2000-D. Un lieutenant à l'état-major malien de Mopti table pour sa part sur plusieurs dizaines d'islamistes tués.

Lire aussi Après la mort rapide d'un officier, l'opération militaire s'annonce très dure

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 22:23

L'ancien président de la République s'est entretenu par téléphone avec le président du Conseil national syrien, mardi. Et il le fait savoir.Nicolas Sarkozy est sorti de son silence pour demander une action rapide de la communauté internationale en Syrie, où il voit de "grandes similitudes" avec la Libye, théâtre d'une intervention militaire dont il fut le fer de lance. L'ancien président s'est entretenu mardi par téléphone avec le président du Conseil national syrien (CNS) et principal chef de l'opposition, Abdebasset Sieda, ont indiqué les deux responsables dans un communiqué conjoint diffusé à Paris. "Ils ont constaté la complète convergence de leurs analyses sur la gravité de la crise syrienne et sur la nécessité d'une action rapide de la communauté internationale pour éviter des massacres", peut-on y lire. "Ils sont convenus qu'il y a de grandes similitudes avec la crise libyenne."

Nicolas Sarkozy, dont c'est la première intervention politique publique depuis sa défaite à l'élection présidentielle le 6 mai dernier, avait pris la tête de la coalition qui a entamé en mars 2011 une intervention militaire jusqu'à la chute du dirigeant libyen Muammar Kadhafi. En établissant un parallèle avec la Libye, l'ancien chef de l'État sous-entend qu'une intervention militaire pourrait être appropriée pour mettre fin aux combats en Syrie.

Attentisme criminel, selon l'UMP

Le Parisien avait rapporté fin juillet des propos critiques que Nicolas Sarkozy aurait tenus à l'égard de la politique menée par son successeur François Hollande. "On m'a critiqué sur la Libye, mais moi, au moins, j'ai agi. Il faut être plus ferme contre le régime de Damas, beaucoup plus ferme", aurait-il dit selon le quotidien. L'entourage de Nicolas Sarkozy a démenti ces propos mais plusieurs ténors de l'opposition les ont repris à leur compte.

Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a ainsi regretté début août le "silence assourdissant" de la France sur le dossier syrien et rappelé l'exemple libyen. "Rappelez-vous de ce qui s'est passé lorsque Benghazi était bombardée à l'époque par les troupes de Kadhafi, comme la France a été en initiative avec les Britanniques au Conseil de sécurité de l'ONU. Quel contraste avec le silence assourdissant de la France sur la tragédie syrienne", a-t-il dit. Lire la suite)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 14:44

Le président français a été invité par la reine Élisabeth à partager "une tasse de thé" au château de Windsor.

Le président français, François Hollande, a été invité à partager "une tasse de thé" au château de Windsor, près de Londres, avec la reine Élisabeth II mardi, lors d'un tête-à-tête sans traducteur, chacun des deux parlant la langue de l'autre. Maintenant, "le président est invité pour une tasse de thé avec la reine", avait affirmé un peu plus tôt le Premier ministre britannique, David Cameron, pour conclure une conférence de presse commune avec François Hollande à Downing Street.

Le chef de l'État et la reine se sont entretenus pendant trente minutes, sans témoins. Seuls deux photographes, l'un français, l'autre britannique, ont été autorisés, au début de l'entretien, à immortaliser cette rencontre. Le président, qui rencontrait la souveraine pour la première fois, lui a serré cordialement la main. Souriante et vêtue d'une robe jaune pâle imprimée de fleurs, la reine lui a présenté ses cadeaux : deux portraits encadrés et dédicacés, l'un d'elle-même, l'autre de son époux, le prince Philip. LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 20:40

"Les Français sont prêts à quitter le navire", avertit le "Financial Times"Le quotidien britannique "Financial Times" juge la réforme fiscale du gouvernement français lourde de conséquences pour les entrepreneurs et les particuliers les plus aisés. Certains sont prêts à quitter le pays, affirme le journal.

Les entrepreneurs français sont prêts à fouler le "tapis rouge" déroulé par le Premier ministre britannique David Cameron il y a quinze jours, prévient le "Financial Times" dans son édition du mercredi 4 juin. Dans une enquête menée au sein du monde de l’entreprise et de la finance, le quotidien de la City s’est intéressé aux conséquences de la politique fiscale, détaillée cette semaine par le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, sur le monde de l’entreprise. Nul doute, pour le journal, que François Hollande, seul président socialiste au sein de l’Union européenne, va faire fuir les capitaux à un moment où le pays n’a jamais eu tant besoin d’investissements pour redresser une économie en berne.

"François Hollande n'a pas la bonne solution"

Le journal britannique consacre également son édito du jour sur les mesures mises en place par le gouvernement français qui risquent d’être fatales à "la compétitivité du pays". Si le quotidien lui reconnaît le mérite de faire de la réduction du déficit une priorité, il doute que le président français emploie la bonne méthode. En faisant participer les très hauts revenus à l’effort collectif pour réduire le déficit, François Hollande n’a, selon le journal, "pas la bonne solution".

"Le gouffre des finances publiques ne peut pas être comblé uniquement par des hausses d’impôts", peut-on lire dans l’édito. "Hollande devra aussi puiser dans les services publics comme la santé et la fonction publique".

Les entrepreneurs tentés de quitter le pays ? LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:51

Patrick Devedjian et sa directrice de cabinet, Marie-Célie Guillaume, le 23 octobre 2009 au conseil général des Hauts-de-Seine, à Nanterre.Le fief de Nicolas Sarkozy n'a pas fini d'attirer l'attention. Déjà sous le feu des projecteurs depuis la sortie du livre de Marie-Célie Guillaume, directrice de cabinet du président du conseil général, Patrick Devedjian, les Hauts-de-Seine pourraient connaître de nouvelles tensions autour de la gestion de l'Epad, l'établissement public d'aménagement de la Défense (devenu Epadesa), qui gère le célèbre quartier d'affaires.

Hôtel de luxe et additions faramineuses

Le Canard enchaîné daté du mercredi 4 juillet publie des notes de l'Inspection générale des finances, chargée d'éplucher les comptes de l'Epad. Et celle-ci souligne de nombreuses dépenses inconsidérées. Comme ce voyage à 260 000 euros de tous les cadres de l'Epad à Venise en août 2010. Outre un stand à la 12e Biennale d'architecture, ils se sont offert des chambres dans un hôtel "donnant sur le Grand Canal de Venise"

L'hebdomadaire relève aussi que Philippe Chaix, directeur général de l'Epad "et protégé de Nicolas Sarkozy, a présenté 265 notes de restaurant d'un montant total de 28 564 euros, pour les 269 premiers jours de l'année 2010". Dernière largesse, l'Epad a pris à sa charge les 16 millions d'euros que le promoteur immobilier Pélican devait verser aux commerçants évincés d'une zone qu'il allait construire. 

• La directrice de cabinet de Devedjian invitée au Moyen-Orient.  LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 23:16

Shell a fait venir de Corée du Sud le "Stena-Icemax", un navire-plate-forme, pour explorer la zone pétrolière en Guyane.

Après l'annonce de la possible reprise des forages pétroliers en Guyane dès lundi, un large collectif d'ONG environnementales a critiqué la ministre de l'écologie, Nicole Bricq, jeudi 21 juin, qui a perdu selon eux "son premier arbitrage". France Nature environnement, WWF, Greenpeace, Oceana ou encore la Fondation Nicolas Hulot, entre autres, "s'insurgent contre cette décision dangereuse".

"Le fait que la ministre de l'environnement perde son premier arbitrage est de très mauvais augure pour la future conférence environnementale, le débat sur la transition énergétique et la réforme du code minier", soulignent les ONG. LA SUITE AVEC)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 23:10

Le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas, a annoncé la composition du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, mercredi 16 mai.

Il aura fallu attendre presque jusqu'à 21 heures pour entendre l'annonce de ce second gouvernement du quinquennat Hollande. Un gouvernement qui s'enrichit de quatre postes supplémentaires, portant son total à 38 ministres et ministres délégués, un nombre élevé même s'il n'atteint pas les sommets des années 1990 (49 ministres pour Michel Rocard), avec toujours autant d'hommes que de femmes.

LES NOUVEAUX ENTRANTS

  • Thierry Repentin est nommé ministre délégué à la formation professionnelle. A 49 ans, ce sénateur de Savoie est un spécialiste des questions de logement, ancien secrétaire d'Etat au logement sous Jospin et président du mouvement HLM depuis décembre 2008. Durant la campagne présidentielle de François Hollande, il était responsable du pôle thématique "Habitat, politique de la ville". Il hérite d'un poste qui n'existait pas dans le premier gouvernement Ayrault, malgré une importance certaine dans la lutte contre le chômage.
  • Anne-Marie Escoffier devient ministre déléguée à la décentralisation. Sénatrice de l'Aveyron, Mme Escoiffier, 69 ans, est membre du Parti radical de gauche, allié au PS. Ancienne préfète, elle était, au Sénat, vice-présidente de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation. Elle était entrée en 1989 au ministère de l'intérieur et de la décentralisation comme administrateur civil, et avait intégré, trois ans plus tard, le corps de l'inspection générale de l'administration en qualité d'inspecteur.
  •  Guillaume Garot devient ministre délégué en charge de l'agroalimentaire. A 46 ans, ce proche collaborateur de Ségolène Royal - devenu l'un de ses porte-parole en 2009 - est la "surprise" de ce remaniement. Il s'est imposé en 2007 dans le fief de l'ex-ministre UMP François d'Aubert, devenant ainsi le premier député de gauche élu en Mayenne dans un scrutin majoritaire. Il a ensuite ravi à la droite, un an plus tard, la mairie de Laval, avant de rejoindre l'équipe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.
  • Hélène Conway devient ministre déléguée aux Français de l'étranger. Sénatrice des Français de l'étranger, Mme Conway, 51 ans, va connaître sa première expérience gouvernementale. Elle est diplômée de l'Institut des hautes études de défense nationale, et membre du conseil d'administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger. Née en Algérie, elle a vécu vingt-cinq ans à l'étranger, notamment en Irlande et au Royaume-Uni, où elle était professeur d'université. Elle a créé, en 1997, une section du Parti socialiste à Dublin. Au Sénat, elle avait notamment été désignée secrétaire de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, ainsi que présidente du groupe d'amitié France-Canada. LA SUITE AVEC)))
Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 13:29

investiture-de-hollande.jpgIl devient ainsi le septième président de la cinquième République. Son prédécesseur a pour sa part quitté l'Elysée.

François Hollande a été officiellement investi mardi lors d’une cérémonie à l’Elysée, devenant ainsi le septième président de la Ve République et le 24e président de la République.

«A compter de ce jour, vous incarnez la France, vous symbolisez la République, vous symbolisez les valeurs la République et vous représentez l’ensemble des Français», a déclaré le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, après avoir rappelé les résultats du second tour de l'élection présidentielle le 6 mai où François Hollande a battu Nicolas Sarkozy avec la majorité absolue des suffrages exprimés (51,6%).

«Monsieur le président de la République, à l’issue d’une consultation électorale qui s’est déroulée dans de bonnes conditions à laquelle ont pris part plus de 80% des Français, vous devenez aujourd’hui le 7e président de la Ve République et le 24e président de la République française», a déclaré Jean-Louis Debré.

«Tous ici et dans le pays nous mesurons en ces circonstances l’importance de vos responsabilités et nous vous adressons nos félicitations et nos voeux sincères de réussite pour votre action et pour celle du gouvernement que vous allez désigner», a-t-il ajouté. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 13:03

Soro 1ere session anLe président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a présidé le lundi 14 mai 2012, la première réunion du Bureau de l’Assemblée nationale, dans les locaux annexes de l’institution sis à la Riviera-Golf.

Le Bureau de l’Assemblée nationale formé en totalité le 23 avril dernier, après l’élection du président et de la première vice-présidente du parlement, le 12 mars 2012 à Yamoussoukro est au travail. Selon les services de l’Assemblée nationale, plusieurs projets de lois et de décrets du gouvernement, ont été transmis aux députés sans donner d’autres détails, Le Bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni hier, pour aborder des questions liées au fonctionnement et à la bonne marche de l’institution et le président du parlement ivoirien en a profité pour réaffirmer son ambition à la tête de la deuxième institution de la Côte d’Ivoire. « Nous nous sommes engagés à faire de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, une institution moderne qui joue un rôle important au cœur de la République et je suis heureux de constater que notre Assemblée nationale est en train de prendre de l’allure et des couleurs », a dit l’honorable Guillaume Soro avant de comparer le Bureau de l’Assemblée nationale au Conseil de gouvernement dirigé par le Premier ministre. Ce Bureau, composé du président, de la première vice-présidente, de 10 vice-présidents, de 12 secrétaires et de 3 questeurs, est l’organe de décisions de l’Assemblée nationale. Il élabore le programme d’activités des députés pour cette législature, en tenant compte des orientations du président de l’Assemblée nationale. C’est aussi le Bureau qui juge de la recevabilité des projets de lois et de décrets émanant du gouvernement, qui sont ensuite soumis à la Conférence des présidents pour examen en plénière.
Olivier Dion

L'intelligent d'Abidjan 

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche