Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 19:28

hollande-au-travail.JPGPARIS (Reuters) - François Hollande et son équipe se sont mis au travail avec ferveur dès lundi matin pour préparer les premières décisions et la constitution du premier gouvernement de gauche depuis dix ans en France.

Le président élu s'est rendu en début de matinée à son ancien QG de campagne, avenue de Ségur, dans le VIIe arrondissement de Paris, où il s'est enfermé avec plusieurs personnalités pressenties pour prendre des responsabilités - Pierre Moscovici, Manuel Valls, Jérôme Cahuzac, André Vallini et Delphine Batho notamment.

L'image d'une équipe au travail dès les premières heures du lendemain de la victoire visait sans doute à se préserver des effets désastreux des premiers moments de la présidence Sarkozy en 2007, passés sur le yacht du milliardaire Vincent Bolloré.

Les dirigeants socialistes ont rivalisé de gravité en parlant de gouvernement "d'urgence républicaine", ou de "combat contre la crise". La nouvelle équipe aura pour première mission de préparer le terrain pour le scrutin des législatives de juin, où la gauche briguera une majorité.

Le président élu est "pénétré de l'importance de sa mission, de la lourdeur de sa tâche", a dit le sénateur André Vallini aux journalistes avenue de Ségur. Toute annonce est proscrite dans l'immédiat, dit-on dans l'entourage du vainqueur. "A chaque jour suffit sa peine", a lancé le président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Jérôme Cahuzac.

"Pour le moment François Hollande s'organise, il consulte. A mon avis, il doit réfléchir au choix de son Premier ministre, il doit aussi aujourd'hui prendre les premiers contacts avec les dirigeants étrangers. Les choses se font calmement, dans la sérénité, dans la gravité aussi", a ajouté André Vallini.

Le président élu doit faire ses premiers pas officiels avec Nicolas Sarkozy mardi pour la cérémonie de commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale à Paris.

Quelques jours après la passation de pouvoir le 15 mai, il sera aux Etats-Unis pour des sommets du G8 et de l'Otan. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 12:13

sarko-et-hollande-3.jpg"Jamais une élection n'aura été aussi indécise", a estimé jeudi 3 mai Nicolas Sarkozy au lendemain de son débat avec François Hollande. Selon lui, le résultat du second tour "se jouera dans un mouchoir de poche".

Nicolas Sarkozy a affirmé jeudi, au lendemain de son débat avec François Hollande, que "jamais une élection n'aura été aussi indécise", et que le résultat du second tour "se jouera dans un mouchoir de poche".

"Le débat a été assez républicain", a-t-il déclaré sur RTL, ajoutant: "je pense qu'il y aura un vote très important pour le second tour" de l'élection présidentielle, dimanche.

Se félicitant de "l'audience très importante" pour le débat de mercredi soir, M. Sarkozy a affirmé: "bien fou celui qui peut dire qu'un débat qui se déroule devant peut-être plus de 20 millions de télespectateurs n'a aucune importance".

"Dans un mouchoir de poche"

"Jamais, je pense, une élection n'aura été aussi indécise", a-t-il également affirmé. "J'ai toujours pensé que ça se jouerait dans un mouchoir de poche", a-t-il ajouté. "Je pense qu'on peut gagner. Je pense qu'on va gagner", a toutefois ajouté M. Sarkozy, "mais si les Français en décidaient autrement, à ce moment, ça signifierait une autre vie".

Le président-candidat a également confié avoir eu du "plaisir" à débattre avec M. Hollande. Ce débat a été "respectueux" et "n'a pas abaissé la vie politique. Nous ne nous sommes pas fait de concessions excessives", a-t-il dit, regrettant toutefois que n'aient pas été abordées les questions comme celles de la santé, le logement, la politique internationale ou la culture.

Le sujet le plus difficile : les impôts

Selon lui, cela justifierait qu'il puisse y avoir "deux ou trois débats", comme il l'avait proposé mais dont "M. Hollande n'a pas voulu", a-t-il de nouveau regretté. Il a également regretté que M. Hollande n'ait "pas dit une mesure d'économie" qu'il prendrait pour réduire les déficits. Interrogé sur le sujet qui avait été le plus difficile pour lui, M. Sarkozy a expliqué que cela avait été celui des "prélèvements obligatoires".

"Il faut que je me défende sur deux plans: ne pas avoir fait de cadeaux aux riches" et "dans le même temps, je devais également me justifier de ne pas avoir baissé les impôts. Je n'ai pas baissé les impôts parce qu'il y avait une crise, des déficits et que je ne veux pas que la France soit dans la situation de l'Espagne", a-t-il
dit.

"Ce n'est pas moi qui l'ai appelé Flanby" LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 14:08

MET SARKOZYUne «boule puante». Voilà comment a balayé les accusations de financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007 sur le plateau de La Matinale de Canal + ce mardi.

Il a également rappelé que ses comptes n'avaient été «contestés par personne».

«Comme toujours avant la présidentielle, il y a un certain nombre de boules puantes, c'est classique, ça ne surprend personne, ce n'est pas pour autant que c'est avéré», a déclaré Nicolas Sarkozy. «La commission des comptes de campagne a certifié ces comptes en disant il n'y a pas un centime dont on se demande d'où il vient, il n'y a pas une dépense dont on se demande par qui elle a été financée», a insisté le candidat de l'UMP.

«Le Conseil constitutionnel a confirmé ces comptes. Ces comptes de ma campagne de 2007 son tellement exacts que personne n'y a trouvé à redire, il n'y a pas eu un contentieux. C'est d'ailleurs une des premières fois parce qu'en général, la campagne d'Edouard Balladur, la campagne de Jacques Chirac, campagne des uns, campagne des autres...», a-t-il glissé. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 14:55

Mohamed-Merah.jpgUne source policière fait état de trois blessés chez les policiers, dont un «assez grièvement».

11h40: Trois policiers ont été blessés, dont un «assez grièvement», selon une source policière.

11h35: le suspect est mort, confirme une source policière au Figaro.

11h30: De nombreuses rafales de tirs sont entendues dans ce qui semble être l'assaut final.

11h10: Les policiers sont dans l'appartement du suspect où ils progressent «pas à pas», selon une source proche de l'enquête. On ignore si Mohamed Merah est vivant. «Il ne s'est pas manifesté», a dit la même source.

11h00: Le dénouement est en cours, d'après une source proche de l'enquête.

10h45: L'assaut a été donné. Les hommes du Raid pourraient peut-être se trouver dans l'appartement.Selon notre reporter sur place, la situation semble s'être figée à l'extérieur du bâtiment.

10h31: Trois explosions ont été entendues près de l'immeuble. D'après notre reporter, trois camions de pompiers sont garés à l'arrière d'un véhicule du GIPN. Un nouveau camion de secours et d'assistance aux victimes est arrivé. D'après BFMTV, les brancards acheminés quelques minutes plus tôt vers l'appartement ont été ramenés, vides, avec du matériel dessus.

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 11:20

sarkozy-menace.jpgLe président-candidat envisage de suspendre ces accords si l'Europe ne fait rien contre l'afflux des clandestins.

Nicolas Sarkozy sort l'artillerie lourde. Dimanche, à Villepinte, devant un public galvanisé, il n'a pas hésité à évoquer l'hypothèse d'un retrait de la France des accords de Schengen. Ce traité est censé garantir la gestion des flux migratoires par un contrôle des frontières extérieures de l'Europe, autrement dit en se reposant largement sur les pays voisins.

La frontière que le président s'était bien gardé de traverser l'an dernier durant toute l'affaire Lampedusa, marquée par l'arrivée massive, via l'Italie, de milliers de migrants tunisiens (au moins 25.000 clandestins), le candidat Sarkozy a donc décidé dimanche de la franchir allègrement. Non seulement, il a réclamé une «révision» des accords de Schengen, mais surtout, il a menacé de «suspendre la participation» de la France si un «gouvernement politique de Schengen» n'était pas mis en place «dans les douze mois». Un véritable ultimatum de la part du président de l'un pays fondateurs de l'Europe.

Clivage avec le PS

À deux mois de l'échéance présidentielle, il n'est plus temps de finasser. «Les accords de Schengen ne permettent plus de répondre à la gravité de la situation. Ils doivent être révisés. Il faut mettre en œuvre pour Schengen une réforme aussi structurelle que celle que nous venons de mettre en œuvre pour l'euro», a lancé le président-candidat. Ajoutant, sans se démonter: «On ne doit pas laisser la gestion des flux migratoires entre les seules mains des technocrates et des tribunaux.» LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:07

jean-francois-cope.jpgInvité de "Des paroles et des actes" jeudi soir sur France 2, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a estimé que ce qu'il fallait retenir de sa prestation, c'était "l'authenticité". Il s'est montré offensif sur la question du nucléaire.

Passage en revue des principales déclarations de Jean-François Copé jeudi soir lors de l'émission "Des paroles et des actes" (à revoir ici en vidéo intégrale).

Nucléaire
Sans surprise,  Jean-François Copé s'est montré offensif sur la question du nucléaire, point de friction entre le parti socialiste, qui ne veut pas arrêter l'EPR de Flamanville,  et Europe Ecologie Les Verts. Celui qui avait été traité de VRP du lobby nucléaire par la secrétaire nationale d'EELV Cécile Duflot a sorti une carte de France des centrales nucléaires pour demander à son contradicteur, le socialiste Jack Lang, laquelle il voulait supprimer. Il a aussi insisté sur les milliers d'emplois qui seraient menacés par une sortie progressive du nucléaire.

Il s'est opposé à la proposition de son autre contradicteur, le candidat du Front de Gauche pour la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, de faire un référendum sur le sujet. Enfin, il a conclu : "après avoir mis à mal le nucléaire, ils vont faire pareil sur l'agroalimentaire", par "idéologie".

Ziad Takkiedine
Interrogé sur ses liens avec l'homme d'affaires Ziad Takkiedine, qui a été mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, M.Copé a répondu : "Je n'ai jamais eu de relation à caractère professionnel avec M.Takkiedine" "il n'y a pas de conflit d'intérêt".  Plusieurs journaux ont publié la photo de Jean-François Copé se baignant dans la piscine de M.Takkiedine, en août 2003. "Je suis profondément droit, attentif à l'éthique, point", a-t-il insisté.

Extrême-droite
Jean-François Copé a assuré : "Il n'y aura jamais d'alliance avec l'extrême-droite." "Entre les dirigeants du FN et de l'UMP il n'y a rien de commun"

Circulaire Guéant
Jean-François Copé a estimé qu'il fallait "évaluer" la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers, qu'il n'a pas vraiment défendue. Cette circulaire stipule que "le changement de statut" (d'étudiant à salarié) devra faire l'objet d'un contrôle approfondi, rendant plus difficile l'embauche d'étudiants étrangers. Plusieurs manifestations ont eu lieu contre ce texte.

Bilan du quinquennat
"Je propose qu'on ne fasse pas semblant de ne pas voir tout ce qu'on a fait depuis 2007...Nous avons fait d'énormes réformes : retraites, université, Grenelle de l'environnement" LIRE LA SUITE )))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 15:12

Selon les informations d'Europe 1, Carla Bruni-Sarkozy a accouché d'une petite fille vers 20 heures à la clinique de La Muette, située dans le 16e arrondissement de Paris.

carla-bruni-nicolas-sarkozy.jpgC'est une fille. Selon les informations d'Europe 1, la Première dame a accouché en début de soirée, vers 20 heures. Selon notre reporter présent sur place, Carla Bruni-Sarkozy était arrivée ce matin vers 8h à la clinique de la Muette, dans le XVIe arrondissement de la capitale. Dans la journée, Nicolas Sarkozy est passé à la clinique en convoi, pour venir rendre visite à son épouse. Le président de la République en est reparti une trentaine de minutes plus tard pour prendre la direction de Francfort, où il a rencontré en fin de journée la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet. Il est reparti de Francfort dans la soirée, sans faire de déclaration. L'Elysée a confirmé jeudi via Tweeter la naissance. Le prénom de l'enfant n'a pas été révélé. "Carla Bruni-Sarkozy, l'épouse du chef de l'Etat, a donné naissance à une petite fille mercredi soir à la clinique de La Muette", peut-on lire sur le compte sarkozy_2012. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 16:36

ps.jpgA deux jours du premier tour des primaires, la campagne s'accélère. Les candidats socialistes, qui ont fait une question d'honneur de ne pas s'écharper pendant les débats, ont échangé quelques mots doux ce vendredi matin, lors de leur tournée serrée des médias.

Sans surprise, les flèches les plus aguisées ont été lancées par et . Le premier représentant le programme le plus à droite du PS, le second le plus à gauche. Après de vigoureux échanges, notamment sur la démondialisation, les deux socialistes se sont attrapés sérieusement par médias interposés sur la question de l'alliance possible avec le centre, si la gauche arrivait à conquérir le pouvoir à l'issue de la campagne présidentielle. 

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, Manuel Valls a jeté un pavé dans la mare en déclarant lors de la matinale RMC-BFM qu'il était « évidemment prêt » à s'allier avec les centrises du MoDem. Le député-maire d'Evry a beau martelé qu'il est « totalement à gauche », les critiques de nombreux socialistes se multiplient, depuis qu'il a loué la possibilité de cette alliance large. Ce matin, Manuel Valls a fait des oeillades à . « Il a été l'un des plus critiques, et justement sur Nicolas Sarkozy ,et il dit des choses particulièrement intéressantes que je partage. » « Il faudra gouverner avec tous ceux qui partagent nos valeurs, ceux qui veulent s'engager pour redresser le pays et tous ceux qui veulent tourner la page du sarkozysme » a-t-il ensuite précisé. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:22

SEM Jean-Marc SimonLe gouvernement ivoirien et l’Etat français ont paraphé, jeudi, un protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du mécanisme intitulé «Fonds social de développement » (Fsd). L’enveloppe de cette année est de 520 millions Fcfa et devrait permettre de financer des projets de proximité initiés par des organisations de la société civile au bénéfice direct des populations. Selon l’ambassadeur Jean-marc Simon, ce fonds encourage les bénéficiaires à devenir les propres acteurs de leur développement. «Les projets éligibles interviennent en priorité en faveur des plus vulnérables notamment les enfants, les jeunes et les femmes », a expliqué M. Simon.  Davantage, il a fait remarquer que le fonds fournit un appui technique et financier aux projets sélectionnés. «Nous allons accompagner les porteurs de projets tout au long de leur mise en œuvre », a-t-il insisté, ajoutant qu’un comité tripartite (Etat français, Etat ivoirien et société civile) supervisera les activités. Pour le ministre de l’Economie et des Finances, Charles Diby Koffi, le processus de sélection des projets répond à des critères concrets permettant d’évaluer la fiabilité des porteurs et la viabilité des projets.  Sont ainsi valorisés,  les projets d’utilité sociale manifeste, les activités génératrices de revenus et créatrices d’emplois, les projets visant à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires directs et indirects, les projets émanant de populations vulnérables (femmes, enfants, jeunesse en difficulté, handicapés…). La fourchette des subventions par de 6,5 millions à environ 40 millions Fcfa.
R.T

Nord-Sud

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  


 

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos


Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 14:58

nucleaire.jpgLe rapport de la commission baptisée Énergie 2050, remis au début d'année prochaine, permettra de statuer sur les conséquences financières exactes de l'évolution du paysage énergétique.

Sortir du nucléaire est un choix politique. Mais quel est son prix? Quatre mois après sa décision radicale, l'Allemagne, dont l'atome produit aujourd'hui 25% de l'électricité, a fait ses premiers calculs: la KfW, l'équivalent allemand de la Caisse des dépôts, estime la facture à près de 250 milliards d'euros.

Un chiffre qui prend en compte plusieurs éléments: les investissements nécessaires à la réalisation de nouvelles capacités de production pour pallier la disparition de l'atome, le recours accru aux énergies renouvelables -dont le développement est largement subventionné-, l'augmentation des importations d'électricité, le démantèlement des installations existantes… À l'arrivée, c'est tout un paysage énergétique qui change: «A titre indicatif, à puissance installée égale, un parc éolien produit presque quatre fois moins d'électricité qu'un site nucléaire», note l'expert Lionel Taccoen. LIRE LA SUITE)))

Repost 0
Published by Seth koko France - dans vision france
commenter cet article

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche