Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 00:37

ADO_-SORO-3.JPGDans le cadre de ses activités, la Coalition Démocratique pour une Nouvelle Côte d'Ivoire (CDNCI) a organisé une conférence-débat le samedi dernier à la salle AGECA, dans le 20ème arrondissement de Paris. Une occasion pour le Président de la Jeunesse du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (JPDCI), Kouadio Konan Bertin dit KKB, qui est en France pour des raisons de santé, d'adresser un message à la jeunesse ivoirienne.
La Coalition Démocratique pour une Nouvelle Côte d'Ivoire enchaîne les évènements avec succès. Après la réussite de la marche silencieuse qu'elle avait organisée pour rendre hommage aux femmes tombées sous les balles assassines des miliciens et mercenaires de Laurent Gbagbo, Fofana Daouda, président de la Coalition, et son équipe se sont lancés un autre défi. L'organisation d'une conférence débat. Ce qui a été fait le samedi dernier à la salle AGECA au 177, rue de Charonne, dans le 20ème arrondissement de Paris. Là encore c'est un succès qui a sanctionné cette cérémonie. La qualité des intervenants à cette conférence, en l'occurrence Kouadio Konan Bertin dit KKB (président national de la JPDCI) et Tiburce Koffi, journaliste écrivain, a été une source de motivation pour les militants du RHDP France. Dans son propos d'introduction, le président de la Coalition a tenu à rendre un hommage au conférencier et féliciter les Ivoiriens pour cette grande mobilisation. " Sur cette table, il y a une personne qui est un repère pour moi. Cette personne est venue pour des raisons purement médicales parce que victime de la barbarie d'un régime sauvage. Mais au nom de son devoir d'éveil de la conscience ivoirienne, il ne pouvait pas être à Paris sans s'adresser aux militants. Je sors de son école qui est une école de conviction, une école de combat. Je veux parler de KKB ", a-t-il reconnu avant de saluer Tiburce Koffi pour la noblesse de son combat. A sa suite, le président national de la JPDCI, bien qu'affaibli par la maladie, a accepté de se plier à l'instance des organisateurs. Et comme à son habitude, il a tenu le public en haleine à travers un discours de mobilisation et d'espoir. " J'ai toujours dit que chacun de vous sait pourquoi il est venu ici en Europe. Pour la plupart, on peut comprendre que depuis quelques années, la Côte d'Ivoire n'offre plus de perspectives. Chacun de vous est venu se chercher un temps soit peu. Si vous avez consacré quelques heures de votre précieux temps pour venir nous écouter, c'est parce que vous portez un intérêt particulier pour votre pays ", a reconnu la président de la JPDCI. KKB a lancé un message aux Ivoiriens. " Il y a une leçon que j'ai retenue du président Houphouët avant sa mort. La paix est le préalable à tout développement. Faire la politique, c'est anticiper. Devant ces tueries. Quand une femme qui marche dans la rue est tuée parce qu'elle porte un boubou, est-ce qu'on a pensé à demain ? Si nous sommes des humains qui voyons des choses au premier degré, notre sentiment immédiat, c'est la vengeance. Alors imaginez que demain Monsieur Ouattara accède au palais présidentiel, et que nous aussi, on veille se venger. On va s'installer dans un cycle de vengeance en vengeance. Et je pense que s'en est fini pour la Côte d'Ivoire, a-t-il constaté avant de conseiller : " notre mérite et notre grandeur à nous qui sommes opprimés, massacrés aujourd'hui, c'est que, une fois qu'on aura accédé au palais présidentiel, que nos cœurs soient préparés à pardonner, à oublier, à tolérer, à tendre la main aux autres qui aujourd'hui ne savent pas ce qu'ils font. Je suis convaincu d'une chose : Alassane Ouattara peut apporter le développement à la Côte d'Ivoire. Mais pour qu'il en soit ainsi, il nous faudra d'abord une paix intérieure. Il nous faudra d'abord réussir à rassembler à nouveau les Ivoiriens. Heureusement que lui-même y avait déjà pensé en créant son concept de vivre ensemble. " Le président de la JPDCI a profité de l'opportunité pour lancer une adresse à la jeunesse ivoirienne. " Dans tous les pays au monde, quand les étudiants prennent la rue, c'est forcément à cause du régime. Mais Gbagbo a réussi l'exploit d'instrumentaliser la jeunesse ivoirienne, notre école, jusqu'à mettre l'université au service du mal. Et cela depuis de longues années. Les jeunes aujourd'hui de la FESCI tuent à la machette. Mais chers amis, dans tous les métiers du monde, on évolue. Quand on a appris à manipuler le couteau, la machette, c'est que dans l'avenir on sera tenté de manipuler les kalachnikovs et autres armes lourdes. C'est ce que nous voyons aujourd'hui en Côte d'Ivoire. Quand ton père et ta mère se sont donné la peine pour t'instruire, pour te mettre à l'école, ce n'est pas pour que l'enfant d'une autre femme vienne te manipuler. En le faisant c'est une injure que tu fais à ta mère. On ne peut pas vivre de mendicité. La chose la plus difficile au monde, c'est quémander. Quand vous demandez, c'est votre dignité que vous monnayez." Pour finir, Kouadio Konan Bertin a lancé cet appel aux Ivoiriens de France, " Mes chers frères et sœurs, je suis venu partager avec vous l'espoir qui m'anime. Parce que heureusement que Dieu lui-même a fait les choses de telle sorte qu'il n'existe jamais de problème sans solution. Ce que nous vivons, je pense que ça va passer. Ce que je ne peux pas vous dire ce soir, c'est le délai. Mais je peux vous dire une chose, ne perdez jamais espoir. Ouattara a été élu par les Ivoiriens et il va gouverner ce pays. Préparons-nous à l'accompagner", a-t-il conclu.

Source: Le Nouveau Réveil

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Abidjan News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche