Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 11:58

CDepuis, lundi dernier, les habitants de Williamsville, sous quartier de la commune commerçante d’Adjamé ne dorment plus. La quiétude de ces populations est troublée par les forces pro Gbagbo qui ont décidé leur faire voir de toutes les couleurs. Après les échanges qu’il y a eu entre les combattants non identifiés et les éléments du camp de CRS I basé dans cette localité, le martyre continue. Les habitants de Williamsville sont en fait, devenus la principale cible des soldats encore fidèles à l’ancien président ivoirien. Leur quotidien est intenable depuis trois jours. Les témoignages font froid dans le dos. « Depuis trois jours, on ne dort plus à Williamsville, on ne peut même plus sortir du quartier. Quand ils viennent, ils se mettre à tirer dans tous les sens. Ils lancent des obus dans les cours. On ne comprend même pas pourquoi ils s’en prennent aux populations civiles », lance un témoin. « C’est un vrai carnage que les gens ont commis. Les maisons en bois sont toutes été détruites. Elles ont été bombardées. Ceux qui habitent sur les deux bords du gros trou qui quitte Macaci pour arriver à l’Agetu, ont été la cible des obus. C’est la désolation », déplore-t-il. Mais depuis mardi dernier, les tueurs de Gbagbo ont ajouté une autre corde à leur arc. « Ils rentrent dans les domiciles avec effraction, volent, pillent et finalement tuent sous prétexte que les habitants hébergent des rebelles. Deux jeunes qui ont refusé de leur ouvrir leur domicile, ont été abattus. Quand ils rentrent, ils vous dépouillent de tous vos biens avant de vous tuer. Au moment où je vous parle, ils viennent de mettre le feu au café téré ( Ndlr : espace aéré pour jeunes) ». Aujourd’hui, la vie est impossible à Williamsville. Et à d’Abobo, ce sous quartier est en train d’enregistrer son lot de déplacés. Les populations qui n’en peuvent plus quittent
Williamsville en masse pour un endroit paisible ailleurs. Comme à Williamsville, les habitants de Port-Bouët II, sous quartier de la commune de Yopougon, ne sont pas mieux lotis. Cette zone a été le théâtre de violent affrontements la nuit de mardi à mercredi. L’Imam de la grande mosquée a même été pris pour cible et abattu par les mercenaires de Gbagbo. Ceux-ci, déterminés à déclencher une guerre totale en vue de créer le chaos déjà en préparation, ont mis le feu dans un pan entier du quartier non loin de l’école maternelle Fine Fleur. Toutes les baraques ont été incendiées. Les magasins aussi. Les populations sont également prises pour cibles et quotidiennement attaquées et assassinées. Les exactions et autres atrocités qui sont commises par les soldats de Gbagbo sont effroyables. « Ils sont arrivés à bord d’un char. Quand on les a vus, la population a pris peur et dans la débandade, tout le monde s’est enfermé
chez soi. C’est ainsi qu’on vu des militaires descendre et mettre le feu dans les magasins qui sont aux abords des voies », relate, un témoin interrogé. Ce comportement de ceux qu’il y a quelque temps, on appelait loyalistes, est inexplicable. Elles se disent Forces de défense et de sécurité dont la mission est de protéger les populations. Mais aujourd’hui, ce sont ces forces qui tuent, volent, pillent et sèment la désolation et la consternation dans les familles. Laurent Gbagbo mérite-t-il vraiment de diriger encore ce pays ? Quel amour ces partisans de LMP ont-ils pour ce pays ?

Source: Le jour

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth koko France - dans Droits de l'homme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ACSCI France
  • ACSCI  France
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth koko France
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote-divoire-drapeaudrapeau franceBienvenue sur le site officiel de la représentation française de l'ACSCI

Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de France, contactez-nous à acscifrance@sethkoko-blog.com ou Tel: 0033 666155982

Recherche